Poème

PEINDRE à L’AQUARELLE

Arrêter de courir, se poser un instant,

Et laisser le pinceau nous bercer de silence,

Un silence intérieur où l’âme se détend,

Et le hasard de l’eau fait naître les nuances…

Peindre est un sentiment, un rêve, une aventure,

Un chemin spirituel qui mène à Compostelle,

Cherchant au fond de soi l’impossible capture

De la beauté parfaite, indicible, éternelle…

Et pourtant elle est là, près de nous, tout autour,

Attendant le regard de celui qui comprend,

Comme un enfant perdu qui n’attend que l’Amour

Au milieu de passants, sourds ou indifférents…

La beauté est dans l’oeil de celui qui regarde,

Dans le coeur de celui qui contemple le monde,

Ce trésor est caché, pour peu qu’on s’y attarde

Il éclot du banal dans ce qui nous inonde…

Ce peut être la fleur sur le bord du chemin,

Le cabanon lové dans l’écrin de ses pierres,

L’abricot rougeoyant dans le creux de ta main,

La vent dans l’olivier, caressé de lumière…

Et tout cet univers nous permet de renaître,

La main guide le trait, coule comme un ruisseau,

Et c’est l’âme qui peint du plus profond de l’Être,

Car la pointe du coeur est celle du pinceau…

Jacques Williet,

mars 2013

Voici la version mise en musique par monsieur Eric Guérin, qui me l’a envoyé par email en mars 2015 :

Publicités

5 réflexions au sujet de « Poème »

  1. Bonjour Jacques,

    C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai d’abord lu et ensuite écouté votre poème. Que de fois, en suivant vos aquarelle en ligne sur You Tube n’ai je eu envie d’habiter la France. J’habite un peu loin en Belgique ! Sinon, je me serais déjà présentée à vos ateliers….
    Merci pour ces doux partages.
    Au plaisir de vous retrouver au travers de votre pinceau et peut être encore de votre plume.
    Bien à vous
    Mady

  2. Oh Jacques c’est juste magnifique 🙂 !!
    Je crois qu’une petite larme m’est venue à la fin de la lecture, la dernière strophe est tout simplement sublime…
    Exprimer sa sensibilité et découvrir sa personnalité par l’art est complexe mais tellement riche : peinture, sculpture, dessin, photographie, poésie… le choix des médias est vaste mais quand on y met tout son coeur, le résultat est forcément beau si on sait regarder, parce qu’il vient de l’Etre, du « fond du fond » comme dirait Alexandre Jollien…
    Pour ma part, je me rends compte avec le recul que tout ce que j’ai pu écrire, peindre, dessiner, sculpter est « un petit bout de moi » 🙂 Petit à petit je sais mieux qui je suis et qui je veux être…
    A mercredi ! Sophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s