Définir le prix

C’est une question qui revient souvent, aussi bien chez l’artiste que chez l’acquéreur ; comment définir le prix d’une oeuvre ?     Il y a bien sûr plein de paramètres qui entrent en jeu : la technique (huile, aquarelle…), le format, la cotation de l’artiste, sont les éléments les plus essentiels pour définir le juste prix ; mais ils ne sont pas les seuls..

Beaucoup de gens n’ont pas conscience du travail et de l’expérience  qu’il faut pour réussir une aquarelle ;  vous connaissez sans doute cette réplique de Picasso à qui l’on demandait combien de temps il avait mis pour peindre tel tableau.. »j’ai mis quelques minutes pour le peindre mais 60 ans pour y arriver.. »

Mais avant que l’on considère comme « oeuvre » ce que l’on produit, il y a déjà des frais de base pour toute création, et beaucoup semblent l’ignorer..    Le matériel par exemple, certains papiers que j’utilise, comme l’Arches, valent entre 25 et 50 € le bloc de feuilles selon le format ; un pinceau de qualité autour d’une vingtaine d’euros minimum (et on n’en a pas qu’un !), les tubes ou les godets d’aquarelles vont de 4 à 10 € l’unité selon les marques.. Après il y a d’autres critères qui rentrent en jeu pour définir le prix d’une aquarelle ; en voici quelques exemples :

-artiste professionnel, ne vivant que de ma peinture, je paye des cotisations bien réelles

-Le loyer de la galerie ou de mon emplacement n’est pas donné

-Les cadres, passe-partout, ne sont pas gratuits non plus

-Le temps passé à peindre n’est pas négligeable ; attention au cliché qui voit l’aquarelle faite en 10 minutes ; il y en a qui demandent des journées entières..

-chaque oeuvre est unique ; ce n’est pas quelque chose fabriqué en série (en Chine ou ailleurs) que l’on peut trouver à Ikéa pour une trentaine d’euros.

-C’est le prix de l’émotion, du voyage provoqué, du rêve amené.. C’est un bout d’âme du peintre , une part de beauté , un coup de coeur, que vous emporterez avec vous..

Ce dernier critère étant le plus important à mes yeux.. Il y a une réelle satisfaction à accrocher dans sa maison l’oeuvre qui nous a touché. Pouvoir la contempler tous les jours s’il le faut est un privilège ; et donc cela a un prix..                                                                                Vous trouverez bien sûr des artistes « qui se la pètent grave », ou d’autres qui se bradent, nous ne sommes pas tous égaux , mais quand on écoute son coeur on se trompe rarement..

Pour vous remercier de m’avoir lu jusque là, voici une de mes dernières aquarelles :

impressions-provencalesA bientôt !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Définir le prix »

  1. Voilà qui est joliment et justement dit….
    C’est vrai que l’émotion, le coup de coeur et le (petit ?) bout d’âme du peintre, çà n’a pas de prix. Mais l’achat « réussi » d’une oeuvre est peu onéreux si l’on considère, qu’à chaque fois qu’on la « croise », nous sommes irrigués par une étincelle de bonheur !
    Michel de Ploemeur (56)

  2. Magnifique, toute l’exubérance de la Provence.Un coup de cœur que j’accrocherai bien chez moi l
    La poésie n’a pas de « prix » et il faut savoir se donner du bonheur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s