Et l’eau, pure, comme un rêve d’enfant

Il y a bien des façons de peindre à l’aquarelle, bien des sujets à peindre, et vous pouvez constater sur ce blog , depuis une dizaine d’années, les différents sujets (et façons de les traiter) que j’ai abordés. Des paysages principalement, des fleurs et des fruits, quelques animaux mais très peu de personnages , et pas de portraits.. D’autres les font bien mieux que moi. Je me consacre donc aux paysages de la Provence, qui m’entoure, mais aussi à l’eau dans tous ces états.. Les rivières, les lacs.. (« Des nuages noirs qui viennent du Nord, colorent la terre, les lacs, les rivières… » on pourrait presque en écrire une chanson..) Bref. Ce n’est pas le Connemara, juste des endroits merveilleux, qui donnent envie de les peindre, pour mieux s’y évader, peut-être, pour mieux rêver aussi..

Dans ma série des rivières, la dernière en date s’intitule : « L’eau pure des forêts » :

Un format 35 x 50 cm sur Arches. Ne me demandez pas où cela se trouve ; il y a l’inspiration d’une photo d’une part, et une grande partie d’improvisation de l’autre.. Celle de mon inspiration, de mes rêves d’enfant, sans doute, (ou d’ado attardé peut-être), car plus je vieillis plus je me rends compte de mon absence de maturité sur certains plans.. J’aimerais être un vrai homme qui sait mieux gérer les imprévus et difficultés de la vie, les choses à faire, etc.., mais je suis bien souvent dépassé.. Trop naïf, trop rêveur, comme quand j’étais enfant. C’est peut-être cet univers que je souhaite retrouver à travers mes paysages à l’aquarelle, un cocon de bien-être en somme, une madeleine de Proust..

Bon, la séquence psy est terminée ; peindre est un métier en ce qui me concerne, et c’est aussi un plaisir que j’aime partager.

Cette deuxième aquarelle, plus petite (22 x 30 cm), s’intitule « Le crépuscule des hérons » :

Dans des tonalités plus bleues-violacées (pour changer des tons oranges et bleus), et sur un papier moins cher que je voulais essayer. Hé oui, le prix du papier Arches me fait pousser des cris, c’est fou ! C’est comme quand je veux acheter du fromage ou certaines denrées, je suis sidéré.. (Sans parler de l’essence !).. Tout augmente, même la bêtise humaine.. « Le crépuscule des hérons » est un clin d’oeil au crépuscule des héros, ces nouveaux « héros » que les jeunes suivent béatement.. Drôles de références.. Que ce soient Kim Kardashian, ou Cyril Hanouna, par exemples, je ne suis pas sûr que l’avenir de la planète y gagne.. Hélas ; je ne suis personne pour juger, j’exprime juste un avis, et j’ose espérer que mon manque de maturité se limite à ma vision artistique des choses, et non à la recherche du buzz permanent..

Bref, passons. Je n’ai reçu que très peu de réponses aux sujets du mois. Trop variés ou trop difficiles ? Je pense que je commencerai à en afficher demain.. Il n’est pas impossible que je fasse ma version de Lacoste..

Je vous montrerai des fleurs la prochaine fois . Hé oui, on approche de la St Valentin.

Tant qu’il y a des amoureux, tout espoir reste permis pour le Monde ; tous les rêves aussi..

A bientôt !

Publicité

Des murs contre le vent, des murmures aussi…

« Lorsque souffle le vent du changement, certains construisent des murs, d’autres des moulins. » (Proverbe chinois)

Le mistral était infernal hier, et cela fait bien 2 ou 3 semaines que nous avons un vent quasi continu ; allié au froid, cela ne donne guère l’envie de sortir et se faire décoiffer.. Oui, oui, je vous vois sourire.. ok, même un cyclone ne pourrait me décoiffer , je sais… en fait depuis quelques années j’ai décidé de me couper les cheveux très courts pour ne pas les avoir dans les yeux quand je peins.. On va dire ça. A moins que ce ne soit pour courir plus vite au tennis.. Bref, le vent n’en finit pas de souffler, et celui de la révolte contre le projet de retraite à 64 ans bat son plein. Grèves, défilés dans les rues, batailles de chiffres et d’arguments, on est habitués.. Je n’ai pas à donner mon avis ici, j’ai suffisamment répété que la vie passe bien trop vite… Mais je peux comprendre que nous devons payer le plus longtemps possible notre contribution pour vivre dans cette société où les services publics vont de mieux en mieux et où les prix baissent continuellement… Bien sûr.. J’en parlais l’autre jour avec Bernard Arnault, et il est d’accord avec moi..

Bon, soyons sérieux, et revenons à l’aquarelle..

J’ai peint ces quelques façades de Roussillon (version illustration surlignée), avec ces volets rouges en point d’orgue :

Cela change des volets bleus que je fais habituellement. La parole de l’artiste peintre n’est qu’un murmure dans le vent des médias d’aujourd’hui. Inaudible. Dérisoire. Au regard de ce que nous sommes dans la société . Alors mes murs sont ici les murmures de l’artiste que je suis.

J’ai aussi peint des fleurs que je vous montrerai une prochaine fois, ainsi qu’une autre rivière ; mais il faut savoir attendre. (C’est comme pour l’âge de la retraite..)

Sinon, je me suis plongé dans les reflets d’automne, en orange et bleu, dans le mouillé sur mouillé. Un triptyque plutôt grand (75 x 55 cm) :

Je n’ai pas réussi à prendre la photo assez droite ; je fais encore beaucoup d’erreurs, mais je compte y arriver un jour.. (à 64 ans, ou plus tard…)

Bref, dès demain seront mis en ligne de nouveaux sujets d’exercices pour élèves ; il y aura plus de choix, et un sujet décalé. Vous comprendrez pourquoi.

Je ne serai pas plus long aujourd’hui ; n’oubliez pas de regarder les beautés du ciel et des nuages, sculptés par le vent (même si le mistral est froid), et d’être à l’écoute des murmures à votre oreille.. Certains font plus de bruit que certains cris..

A bientôt !

Déclarer la Paix

« Le bonheur n’est pas au sommet de la montagne, mais dans la façon de la gravir. » (Confucius). Il en est de même pour la pratique de l’aquarelle ; le résultat final n’est pas toujours complètement satisfaisant, mais on ne peut nier l’importance des étapes qui ont permis d’y arriver, la concentration qu’il a fallu, les illusions passagères de la réussite qui nous ont portés à un moment précis.. Le progrès passe par ce genre d’étapes. Il faut beaucoup de patience, de tolérance aussi (sur nos imperfections), avant de se réjouir de la vue des sommets..

Si je vous parle de sommets aujourd’hui c’est parce que je vous présente 2 aquarelles avec des montagnes enneigées. Des vues de la vallée de la Clarée , (derrière Briançon). J’y suis allé il y a quelques années et je n’oublierai jamais la Paix et la beauté de ce lieu. Déclarer ma flamme pour La Clarée, c’est comme déclarer La Paix dans un monde bien tumultueux autour de l’Ukraine aujourd’hui.. Respirons un peu…

Le contraste entre la blancheur de la neige et l’eau bleue indigo de la rivière était intéressant à traiter, tout comme la chaleur des mélèzes..

Dans cette autre vue, (plutôt en fin d’automne) la rivière est en premier plan :

Vous aurez peut-être une préférence pour l’une ou l’autre, il est vrai qu’il y a des sujets ou des couleurs qui nous touchent plus que d’autres..

Le froid est toujours vif ces temps-ci (moins 5° ce matin). J’avoue être lâche sur ma relation au froid. Je préfère rester à la maison, pas loin de la cheminée.. Peut-être est-ce mon enfance dans les îles ? Peut-être que mon corps est déjà en train de se préparer au réchauffement climatique et qu’il refuse l’affrontement au froid ? Toujours est-il que je prends mon temps, à l’intérieur.. Je prends même du temps pour répondre à ces « em….deurs » du téléphone.. Vous savez, ceux qui en veulent à vos points de formation, à vos combles, à vos factures d’énergie ou de mutuelle, etc… J’avoue, je m’amuse parfois.. Je prends une voix de femme, ou de vieillard attardé, ou de petit enfant.. Ou je fais semblant de parler anglais.. Ou leur dit que je viens d’avoir 71 ans, que je ne suis pas propriétaire… en général ils raccrochent de suite.. Mais attention : je mets un point d’honneur à ne jamais les insulter ou être grossier. Je sais que ces gens là sont payés une misère pour se faire rembarrer au téléphone à longueur de journée..

Bref, l’hiver ne me réussit pas très bien. Les yeux sur mes aquarelles, ou la tête dans les étoiles.. D’ailleurs je vais essayer d’apercevoir cette fameuse comète ZTF qui passe en ce moment. Comme elle ne passe que tous les 50 000 ans , d’après mes calculs, j’aurai peu de chance de la revoir une seconde fois.. Le froid doit atteindre mes neurones. Cette semaine je fais travailler des éléphants à l’aquarelle à mes élèves. En voulant corriger certaines erreurs de dessin, je me suis senti très bête de dire à l’une d’elles « Je vais vous retoucher la trompe.. ». On ne sait jamais comment nos paroles peuvent être interprétées.. Les risques du métier.

Bon, l’heure est venue de descendre des sommets.

L’envoi est terminé pour les « lents » de l’exercice du mois. Je posterai mes commentaires prochainement. L’exercice de février sera disponible mercredi prochain, et il y aura un petit « plus »..

D’ici là, prenez soin de vous , et méditez sur cette citation de Sénèque :

« Ce que tu prends pour un sommet, n’est qu’une simple marche. »

A bientôt !

Couler des jours paisibles

Je fais grève aujourd’hui. Du moins entre 14 h et 15 h j’ai décidé de ne pas toucher un pinceau. Ok, c’est ridicule ; personne n’en sera impacté. Mon syndicat, la CGT R (Confédération des Grands Travailleurs du Rêve ) a moins d’influence que d’autres.. Tant pis. Bon, j’ai bien pensé à suspendre mes commentaires aux exercices, mais pourquoi priver quelques personnes de conseils qui peuvent les aider à s’améliorer en aquarelle..? C’est une activité merveilleuse, que l’on soit à la retraite ou pas. Oups… ! Voilà.. ! Je viens de prononcer le mot tabou du jour : « Retraite ».. Pouvoir enfin couler des jours paisibles, voyager peut-être, et s’occuper davantage de soi ou des petits enfants.. Dans l’idéal, bien sûr, dans un monde parfait, avec une bonne santé et des moyens décents pour vivre.. Hélas ! Nous ne sommes pas tous égaux sur ces points.

N’étant pas sûr de pouvoir couler des jours paisibles à 64 ans , ou 70, (ou plus si affinités), j’ai décidé de peindre une rivière qui coule , paisiblement, dans l’harmonie d’une forêt..

« Une rivière coule au milieu.. »

Clin d’oeil au film « Et au milieu coule une rivière » avec Brad Pitt.. Un grand format, 43 x 60 cm. Les fidèles de ce blog connaissent ce modèle, que j’avais déjà peint il y a 8 ou 9 ans déjà.. Une autre époque.

Je me transporte là-bas, loin des agitations de la rue et de la violence, me laissant bercer par le murmure de l’eau, les chants des oiseaux.. Tout ce qui n’a pas de prix, de nos jours.. Le vrai luxe ce serait ça. (Ou alors randonner vers Névache, dans la vallée de la Clarée.. Je vous en montrerai des aquarelles une prochaine fois..)

Je salue mes élèves dans la neige en ce moment ; même ici le Ventoux a blanchi, et le froid glacial est de retour.. On ne va pas se plaindre encore, pas aujourd’hui..! Il y a d’autres raisons pour râler.. N’est-ce-pas ?..

Les commentaires ont été postés sur le sujet de Fontaine de Vaucluse et seront visibles jusqu’à dimanche. Après quoi je posterai les « lents ». Je n’ai pas pris le temps de peindre ce sujet, mais les nombreuses rivières que j’ai déjà peintes (dont cette dernière) pourraient vous aider dans la suggestion de l’eau qui bouillonne..

Cette citation pour finir, à tous ceux qui « galèrent » à l’aquarelle et à tous ceux qui croient toujours à leurs idéaux, malgré les vents contraires ..:

« La rivière perse un rocher non par sa force , mais par sa persévérance.. »

A bientôt !

Question de dialogue

Ah la France… ! Sa gastronomie, ses paysages variés, … ses grèves.. On y échappera pas.. Encore une fois, une petite partie de la population va en bloquer une plus grande dans quelques jours, en appelant à une grève « massive » dans les transports et les dépôts de carburants.. Bien sûr.. Que ce soit pour la retraite ou pour autre chose, les résultats sont les mêmes. Ceux qui bloquent croient penser pour les autres et décident que leur vérité est juste ou la seule.. Quand on a ce pouvoir , (faire une grève qui impacte les autres), c’est plus facile de se faire entendre, c’est sûr.. Qu’importe si les autres en question peuvent perdre leur emploi à cause de ça, ce sont des dommages collatéraux.. Hé oui, il y a des professions qui peuvent faire grève, d’autres non. Imaginez les artistes peintres faire grève.. Qui cela impactera à part nous ? Bref, c’est ainsi. Le problème des retraites n’est pas anodin (mes élèves en parlent suffisamment entre elles), mais je ne suis pas qualifié pour en parler ici, et ce n’est pas l’objet de ce blog. Je sais juste que je ne pourrai pas la prendre avant … ».longtemps. »… (à moins de gagner 2 journées de Ronaldo)..

Le dialogue social est au coeur de la réussite d’un pays. En ce qui me concerne, la réussite de mes aquarelles passe par un dialogue avec mon coeur. C’est ainsi que j’ai intitulé cette aquarelle, toute en douceur et sérénité :

Je suis ce personnage, assis en méditation devant ces reflets. Mais c’est peut-être vous aussi. La barque est là pour le voyage ; qu’il soit intérieur ou espéré. Tout le reste de l’histoire de cette peinture, c’est à vous de l’imaginer.

Les débuts d’année sont toujours propices aux questionnements, aux doutes, et parfois au dialogue intérieur.. Se tenir loin des futilités, sans pour autant être loin des réalités..

Dans mon village, Velleron, il y a eu jeudi le passage et l’enregistrement radio du Jeu des 1000 € (de France Inter). J’y suis allé, il y avait un monde fou..! Des questions culturelles qui changent des niaiseries de la télé-réalité et autres buzz consternants des divers réseaux sociaux.. Je me suis surpris à connaitre bcp de réponses.. Je n’ai pourtant pas lu autant que mes enfants, mais il faut croire que je retiens bien les informations qui me passent sous les yeux.. « La Culture est l’héritage de la noblesse du monde.. » (Malraux..ou Nabila, je ne sais plus..) c’est aussi « Ce qui reste quand on a tout oublié » (F. Sagan… ou Kim Kardashian..).. Bref, la meilleure des cultures sera toujours celle d’avoir bon coeur et d’aimer les beautés qui nous entourent..

Une fois n’est pas coutume, je suis très satisfait de mes dernières aquarelles en ce moment. Un triptyque de reflets, et une rivière, notamment.. Vous les verrez une autre fois..

J’ai fait aussi ce petit mazet, avec un olivier devant.. Dans les tons bleus, technique surlignée :

Je varie les techniques ; pour ne pas me lasser..

Je n’ai pas travaillé le sujet de la résurgence de Fontaine de Vaucluse, donné en exercice. Malgré la difficulté il y a eu bcp de réponses. Les « rapides » c’est terminé, je posterai mes commentaires bientôt..

Avant de finir, je voulais vous dire que le Prince Harry m’a contacté pour que je parle de son livre de mémoires sur ce blog.. C’est faux évidemment. Je tenais juste à dire à quel point je suis consterné que les médias parlent autant de cette futilité.. Cela me désole autant que les dégâts des « Bolsonaristes » à Brasilia… Pitoyable…

Bon, restons positifs et souriants.. Même si vous allez être en quête d’essence dans quelques jours, n’oubliez pas d’être en quête de sens, (et de bon sens !).. On va toujours plus loin avec..

A bientôt !

Balades en « wet january »

Pour ceux qui ne sont pas au courant, c’est le « Dry january », le mois sans alcool en ce moment.. Bon, comme le « Dry Champomy january » n’existe pas, je ne suis donc pas concerné.. Janvier est le moment de prendre de bonnes résolutions, pour l’année, mais en ce qui me concerne ce serait plutôt d’arrêter de râler, ou d’arrêter d’avoir peur qui serait une bonne décision.. Avoir plus confiance en moi et en mon travail, augmenter mes prix, par exemple seraient des choses à mettre en place ; c’est tellement difficile car je doute toujours de la qualité de mes aquarelles quand je vois les productions de certains collègues.. Et ce, malgré les compliments que je reçois.. C’est comme ça. Peut-être faudrait-il remonter à l’enfance et voir à quel moment ce manque de confiance est né, toujours est-il que l’Art n’a jamais cessé d’être ma façon de m’exprimer. Entre doutes et exaltations.. J’ai pu constater mes progrès au fil des ans, mon évolution en aquarelle, mais je sais que le chemin est encore long.. Patience, patience…

Sachez que je suis très à l’écoute de vos réflexions, avis et compliments concernant mes aquarelles. Certains préfèrent mes paysages classiques, d’autres mes rivières, d’autres mon travail dans l’humide.. Ce n’est jamais évident de savoir si notre voie est la bonne. N’hésitez pas à laisser vos impressions quand je poste la photo d’une aquarelle, cela me guide pour la suite..

Par exemple, les nombreux retours positifs après la publication de mes aquarelles dans le mouillé (tons bleus) m’ont encouragés à explorer encore cette voie.. Des « balades » poétiques dans un univers suggéré, où l’on rêve d’avancer , sereinement.. Comme celle-ci :

L’influence d’un monde bleu, onirique, pour s’évader davantage..

Je continue aussi de travailler les tons plus chauds, car ce sont des couleurs qui sont douces et font du bien..

C’est très agréable de travailler ce genre de sujet ; le mouillé sur mouillé (wet on wet en anglais) permet une vision poétique des choses.. Et on en a besoin en ce moment..

L’exercice pour élèves, de ce mois, est assez difficile. La rivière ou le lac demandent une approche concentrée, j’avoue que ce n’est pas évident.. mais c’est ainsi que l’on progresse..

J’en profite pour remercier des nombreux voeux de bonne année que j’ai reçus, cela me fait très plaisir, et je suis juste désolé de n’avoir pas le temps de répondre à tous..

Petite parenthèse avant de finir.. En parlant du salaire astronomique du footballeur Ronaldo l’autre fois, je me suis posé cette question existentielle : sachant qu’il gagne plus de 23000 € par heure, toute l’année, combien un passage aux toilettes lui rapporte t-il ? Par exemple, s’il y reste 5 ou 10 minutes (s’il n’est pas constipé) cela lui rapporterait quand même des centaines d’euros…!!!! ça fait cher la crotte.. Et avec 5 ou 10 minutes aux toilettes il pourrait s’acheter plusieurs de mes aquarelles.. !!!!!

Bon, c’est décidé, je vais augmenter mes prix…

Allez, plus sérieusement, je vous souhaite un bon Dry January.. (n’oubliez pas que c’est plus dur pour Depardieu que pour vous..), et continuez d’explorer les merveilles de l’aquarelle, en wet on wet, ou en Dry…

A bientôt !

Voeux de l’An, voie de l’eau

De tout coeur je vous souhaite une très belle année 2023, pleine de joie et de réussite, avec une santé de fer et de merveilleuses aquarelles à venir.. Je répète assez souvent sur ce blog que l’essentiel n’est pas dans la possession matérielle, il est dans le regard, dans l’émotion ressentie, dans ce sentiment intérieur qui nous porte chaque jour pour être en harmonie avec ce qui nous entoure, avec ceux que nous aimons, car ces choses là ne sont pas artificielles..

Nous sommes tous différents, mais si vous lisez cet article c’est que, comme moi et d’autres lecteurs, vous êtes attirés par l’aquarelle et ce qu’elle représente dans sa symbolique. Du rêve, de l’émotion, de l’évasion, une certaine idée de la beauté des paysages , de Provence ou d’ailleurs. Certes, ce que je fais n’est pas parfait, mais mon intention est toujours de faire de mon mieux et de rendre hommage à la planète. « Faire de son mieux, c’est le mieux que l’on puisse faire.. » J’ai bien aimé cette phrase du film d’animation Pinocchio de Del Toro. Une philosophie de vie qui j’espère s’appliquera à nos dirigeants pour 2023, dans le respect de la nature..

La voie de l’eau n’est pas seulement le titre du dernier Avatar au cinéma (dont je parlais l’autre fois), c’est aussi le titre d’un livre d’aquarelle de J. Cl. Chaillou. Certains connaissent peut-être.. Je ne peins pas aussi bien, mais j’essaye de donner la part belle à l’eau et la lumière dans mes aquarelles.. L’eau qui coule des fontaines est une merveille, une chance dont on réalise le prix quand la sécheresse fait tarir ce doux ruissellement à nos oreilles.. J’ai peint 2 versions de cette fontaine à Vaison la romaine :

Travaillée en cours avec mes élèves ; j’ai supprimé les voitures garées derrière et fait quelques choix de composition. C’est un travail sur les textures des façades, le tronc du platane et les végétations..

Dans un format plus petit j’ai aussi réalisé cette autre fontaine, en technique « surlignée » :

Il y a un chat qui boit, tranquillement, un petit hommage à certaines élèves qui aiment l’ajout de petits animaux dans leurs aquarelles.. ‘-)

Pour les habitués aux exercices sur mon site, vous avez pu voir que les sujets sont un peu difficiles cette fois-ci. L’eau dans tous ses états. C’est aussi cela, la voie de l’eau. Bouillonnante ou calme.. Un peu comme nos états d’âme, selon l’actualité.. Vous avez vu que j’ai fait l’effort de n’être pas aussi long que notre président pour la présentation de mes voeux ; je garde ma salive pour m’extasier des belles choses, c’est mieux.. Côté info, j’ai appris le salaire annuel du footballeur Ronaldo (bientôt 38 ans) : 200 millions d’euros… (Ce qui fait plus de 500 000 € par jour..) Cela m’amuse d’essayer de compter combien d’aquarelles il me faudrait vendre pour gagner l’équivalent d’une heure de Ronaldo..

Bref, revenons à l’essentiel. Mes chers compatriotes, français, françaises, aquarellistes et rêveurs en tout genre, je vous souhaite une année formidable.. La sobriété peut être heureuse.. Nous sommes nos choix..

A bientôt !

Voir Venir, et revivre…

Il ne s’agit pas de voir Venise, et mourir… Je n’y suis jamais allé. De même qu’à Mourir je n’y suis jamais allé non plus, et c’est tant mieux, le plus tard possible m’ira très bien.. Cette fin d’année marque aussi la fin des jours qui raccourcissent, et c’est une bonne nouvelle d’avoir l’envie de repartir, de revivre, pour cette nouvelle année qui s’annonce..

Quand on voit l’épisode glacial (jusqu’à moins 55° ressenti !) qui touche le nord des Etats-Unis on se dit qu’on est privilégié ici.. Certes, une vague de froid n’est pas à exclure pour nous d’ici février, mais je ne pense pas aussi fort. Après tout, c’est l’hiver..

Voici donc ma version du sujet du matin givré, proposé en exercice sur mon site..

Vous pouvez voir que j’ai décidé de rajouter de la lumière sur les troncs au niveau du soleil (que j’ai imaginé derrière).. On a parfois un peu plus besoin de lumière en cette fin d’année..

J’ai beaucoup moins peint ces derniers jours, il est si rare de voir mes enfants que je leur donne évidemment la priorité. Les voir si grands maintenant me renvoie à la banalité de dire que le temps passe trop vite.. Bien trop vite.. Il me semble que les années 90 et 2000 sont passées à toute vitesse.. Les ravages de l’âge font que l’on se retrouve très vite avec moins de cheveux et plus de rides, alors que l’on souhaiterait l’inverse.. Et l’on se surprend à râler et à commenter le foot comme un vieux grincheux.. Ahh ce c….. de gardien argentin !! (je vous laisse compléter les lettres venant après le c ; ce n’est pas Cultivé, ni Courageux, ce serait plus proche de Crétin, mais en pire..) Désolé. Bon, la coupe du monde est finie, n’en parlons plus.. Je me consacre à me ressourcer et à trouver des modèles pour moi et pour vous. En voici une photo qui en témoigne :

C’est à Fontaine de Vaucluse, alors que le débit est spectaculaire et abondant ces jours-ci.. Vous voyez que je prends des risques pour vous !! Il est donc fort probable que vous ayez ce genre de sujet la semaine prochaine.. Préparez vos pinceaux !!

La vie est comme cette rivière, les événements se suivent, les années coulent, parfois calmement, parfois en éclaboussures, mais au final, quoiqu’il arrive, il y a toujours la mer au bout..

Parmi les eaux calmes, il y a cette possibilité d’aquarelle, toute en sérénité et douceur :

« Le sommeil des barques ». Il faut bien prendre le temps de se poser aussi..

Mon prochain article se fera la semaine prochaine ; nous aurons changé d’année, et 2023 nous emportera vers de nouvelles aventures et de nouvelles aquarelles..

Restons positifs et profitons de chaque instant…. pour Revivre.. Bon réveillon à tous et

à bientôt !

Comme des bleus

J’avoue , j’en étais. Parmi les 29 millions de français qui ont suivi la finale de cette coupe du monde devant la télé.. Il faut dire que c’est rare de disputer une finale mondiale, alors 2 fois de suite c’est exceptionnel.. Perdre ou gagner, se faire avoir comme des bleus, cela fait partie du sport, hélas, même si notre « franchouillardise » aurait aimé une fin plus favorable.. Par contre je n’ai pas regardé l’élection de Miss France ; surement de rancune de n’avoir pas été sélectionné lors de miss Vaucluse à Roussillon.. Bon , je rigole, mais je m’aperçois qu’en cette période de grisaille et d’inflation les gens ont besoin de rêver et de se distraire davantage.. Le Mondial étant fini, on va pouvoir se concentrer sur des choses plus essentielles, comme nos proches, notre famille, à l’approche des fêtes.

Comme de circonstance, pour accompagner nos bleus, j’ai travaillé le bleu des lavandes pendant cette période.. Comme ce petit format par exemple :

Dans ce triste décembre, un peu d’été en éclats de pensée..

Mais j’ai aussi peint des huiles sur ce même thème :

Il ne faut pas se fier au bleu qui ressort de l’écran, la photo et l’ordinateur se chargent de bien des variations de nuances sur les différents écrans que nous avons.. Pour la petite histoire, ce sont des huiles que j’ai modifiées (qui étaient différentes avant), mais rares sont ceux qui se souviennent de leur aspect d’origine..

Toujours dans le bleu, je suis allé voir le film Avatar 2 hier. Là aussi parmi les millions qui vont aller le voir pendant les vacances. Un beau moment de détente et de paysages merveilleux, dans l’eau turquoise, avec des animaux fantastiques et une créativité incroyable.. Il y a aussi (bien sûr) les gentils qui luttent contre les méchants, (Ah ! la fameuse avidité de l’homme, prêt à détruire la nature pour un petit bout de richesse..), de belles scènes d’action, et de bons sentiments (la fameuse « bien-pensance ») made in America, of course !! Enfin, ça détend et ça donne envie de connaitre (à nouveau) une nature plus propre et pure..

Concernant les exercices pour élèves de ce mois, je vais enlever les « rapides » aujourd’hui et les remplacer par les « lents ». Histoire de finir l’année de belle manière..

Je tenterai de poster mes commentaires avant le week-end de Noël.

D’ici là, soyez sage ; surtout si vous voulez recevoir de belles surprises.. Il y a parmi vous de belles âmes qui n’ont besoin de rien, puisqu’elles illuminent déjà les autres par leur bienveillance.. L’essentiel est là ; tout le reste n’est que futilités.

Bonnes fêtes à vous et à bientôt !

Aux éternels jardins

C’est bien en ce moment, quand tout est gris, froid et pluvieux (voire neigeux pour certains) que l’on a envie de soleil et d’été.. Je ne ressasserai pas la fameuse citation de Camus sur cet invincible été qui perdure en nous au milieu de l’hiver, mais on y est presque.. Ce sont des jours tristes, comme un regard de Poutine, comme une aquarelle sans orange de Chine, comme une fête sans Champomy… Mon chat l’a bien compris, lui qui reste pas loin de la cheminée toute la journée, si bien que je ne sais plus lequel de nous deux copie l’autre..

Bon, à moins d’être surdoué il ne pourra pas me copier pour peindre une aquarelle.. Et comme je le disais en titre, c’est en cette période que les envies de jardins verts et fleuris sont les plus profondes.. « Aux éternels jardins qui fleurissent en nos coeurs.. » Voici par exemple cette grande aquarelle (43 x 60 cm) d’un jardin aux boules de buis à Bonnieux :

Il m’en a fallu du temps pour en venir à bout !.. Toutes ces études de verts différents, et ce travail sur la profondeur.. Un genre de sujet qui donne les boules (de buis), mais au final satisfaisant.. Dommage que la photo sorte un peu trop bleue ; j’avais déjà travaillé ce jardin (un autre angle, avec soleil derrière l’arbre) il y a quelques années..

L’hiver officiel ne commence que le 21 décembre, mais en ressenti nous y sommes déjà.. Inutile de railler le dérèglement climatique, la nature a besoin du froid pour se refaire une santé et renaître au printemps.. Nous serons très vite en février à guetter le premier amandier en fleur, et tout ce triste passage frileux sera oublié.. Puis, avril nous offrira le charme éphémère des arbres de Judée.. Pour éviter de vivre dans l’attente, en voici un au bord d’un portail :

Passer le portail, d’un côté comme de l’autre, le Paradis est celui que nous créons..

L’envoi pour les « rapides » (exercice pour élèves) se termine aujourd’hui, je posterai mes commentaires bientôt ; les « lents » pourront envoyer leur participation à partir du 15. Il y a eu de très belles versions, les vaches, les alpages, mais surtout le paysage givré, vous ont inspiré.. Ma version est terminée également et sera postée la semaine prochaine..(Si vous êtes sage)…

Noël approchant, la sagesse n’est qu’une lubie que l’on impose aux enfants pour qu’ils méritent des cadeaux.. Je ne sais pas si j’ai été assez sage, (même si je ne suis plus un enfant) mais pouvoir continuer à peindre et vivre de ma peinture est un cadeau suffisant. Tout comme le bien-être de mes proches.

Pour finir, je voulais avertir que mon article précédent (de la semaine dernière) avait été posté incomplet. N’hésitez pas à vérifier plus bas son intégralité. Il arrive que j’oublie des mots, des phrases, que je fasse des fote d’inattention.. Je ne suis pas infaillible. C’est parfois en me relisant que je constate des erreurs.. Pardonnez-moi..

Je vous souhaite beaucoup de douceur et de douce chaleur, comme celle dont on a tant besoin en ces jours de froide grisaille..

A bientôt !