20 ans d’une vie

Le village de Roussillon s’est classé finalement 3ème, ce n’est pas si mal ; les touristes sont toujours aussi variés (comme hier encore, certains venus de Finlande, Chypre, Singapour, Slovaquie…)… International, vraiment..

Je voulais parler ici d’une page de ma vie qui s’est refermée cette semaine. En catimini en plus car je n’ai pas eu d’élèves pour le dernier cours.      En effet, ce devait être ma dernière semaine à la MJC de Monteux, après 20 ans de ma vie passée à y donner des cours..

article mjc MonteuxEntré en septembre 1998, j’ai commencé de façon difficile car les 2 premières années j’animais en même temps le cours adultes et le cours enfants (pour des raisons budgétaires) et ceci dans la même grande salle partagée avec le cours de danse d’autres enfants.. Inutile de dire qu’un simple rideau n’arrêtait pas la sono..(je me souviens encore des tubes de la chanteuse Lorie ou de Britney Spear…). Le pire c’est que parfois la jeune prof venait me dire que je faisais trop de bruit..(!)..      Puis l’activité s’est développée avec le bouche à oreille, le nombre d’élèves est monté  , un deuxième puis un troisième cours se  sont  ouverts, pour les enfants également, bref, c’était l’âge d’or des cours de peinture..   L’ambiance était sympa et conviviale, de nombreux fous rires ont accompagné ces années.. (Je me souviens d’ailleurs de la fois où , naïvement, j’ai dit à une dame du cours : » c’est marrant, quand je passe derrière vous, vous avez les poils du pull qui se hérissent.. »  c’est en les voyant toutes rigoler que j’ai réalisé qu’elles n’avaient pas bien saisi les mots utilisés..). Il y eu des expos de fin d’année, des sorties peinture en extérieur, des repas de clôture ,et puis progressivement, le nombre d’élèves a baissé, les cours se sont fermés  (surtout à  partir de  2010-2012), pour finalement s’éteindre, comme une obsolescence programmée d’une vieille machine..  20 ans d’une vie ce n’est pas rien ; je garde la satisfaction d’avoir apporté mon (peu de) savoir à certains, d’avoir suscité l’émotion d’une création artistique, d’avoir guidé ou ouvert la voie pour d’autres, (l’aquarelliste Catherine Rey  que l’on voit maintenant dans les magazines y a fait ses débuts avec moi), bref, tout a toujours un sens, tout ce que l’on fait, et sans doute était arrivé l’heure que cela s’arrête.

L’ouverture de l’atelier galerie de Roussillon depuis 4  ans est probablement une suite à tout ça , même si d’autres cours continuent, car vivre de son art n’est pas une sinécure..C’est une profession de foi.

Un mot pour dire que les exercices pour élèves vont reprendre la semaine prochaine ; soyez prêts.. Il reste aussi de la place pour le stage début août à Roussillon, n’oubliez pas..

Chemin vers la Ste VictoireCette aquarelle enfin pour illustrer que la vie est un chemin bordé de coquelicots et d’oliviers, qui mènent à la Ste Victoire…

Publicités

Une réflexion au sujet de « 20 ans d’une vie »

  1. 20 ans, une vie effectivement…J’ai l’impression que la désaffection des élèves est la même partout: internet est passé par là…Je suis sûre que tous vos élèves se souviendront longtemps de leur professeur, la convivialité n’est pas la même sur le net!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s