Rester zen

Voici l’aquarelle réalisée d’après la photo donnée en exercice sur mon site :

Les deux arrosoirs (30 x 40 cm)Je l’ai donc peinte pendant le stage, en démo, hier ; j’ai finalement changé d’avis concernant la rampe à gauche, et joué davantage sur le fleurissement.. Ce n’était pas nécessaire de mettre 2 fenêtres, ni de chat, puisque les arrosoirs faisaient déjà le sujet. J’ai enfin pensé à mettre des reflets sur la vitre pour ne pas la laisser trop noire..

En fonction de mon temps je posterai quelques commentaires sur les réponses que j’ai reçues..

La préparation de l’expo des élèves, de mon stage à Martigues mardi prochain, et bien sûr la réouverture de l’atelier de Roussillon (dans 10 jours) me prennent beaucoup de temps..  Je parlerai une autre fois des autres aquarelles réalisées pendant le stage.

Une petite anecdote pour finir. Elle concerne l’histoire d’une aquarelle que je vous avais présentée il y a quelques semaines sur ce blog : Instant zen (30 x 40 cm)De retour de vacances en février, j’ai eu la joie d’avoir la demande d’achat de cette aquarelle, suite à un coup de coeur. A expédier donc.  Mais dans la précipitation je me suis trompé d’un chiffre dans le code postal, (pour la première fois depuis 5 ans), et donc l’aquarelle s’est enlisée dans les méandres de l’incompréhension postale… Malgré mes nombreux appels ou mails aux services colissimo, l’adresse n’était pas modifiable, et malheureusement l’acheteur , du fait de l’attente, regretta son achat coup de coeur et je dû lui renvoyer son chèque.. Les tribulations de cette aquarelle continuèrent quelques jours, puisque de manière incompréhensible elle arriva malgré tout chez le destinataire (3 semaines après l’envoi).. Refusée, elle a donc retraversé la France et m’est revenue la semaine dernière.. Saine et sauve…

La morale de cette histoire est dans le titre de cette aquarelle : Instant zen.

Il faut en effet rester zen quand nos erreurs nous renvoient à notre réalité ; l’imperfection est de ce monde, il faut de la patience, de la tolérance, quelque soit le domaine où l’on se démène..

J’en ai déduis que cette aquarelle n’était pas destinée à cet acquéreur  finalement, mais qu’elle a fait tout ce chemin pour rejoindre la personne qui lui tendra les bras.. Un autre jour ; sans doute à l’atelier de Roussillon.  Vous le savez,  » Il n’y a pas de hasard, il n’y  a que des rendez-vous »..

A bientôt donc !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s