On peut se rattraper

Il est plus facile à l’huile ou à l’acrylique de rattraper ses erreurs ; peindre par dessus , sans risquer de saturer, est un avantage par rapport à l’aquarelle, où la transparence et la spontanéité doivent être la règle…

Il m’arrive très souvent de retoucher d’anciennes aquarelles (mon passe temps favori), car mes quelques progrès me le permettent, mais depuis que j’ai décidé de réexposer mes huiles, alors là je m’en donne à coeur joie pour modifier complètement certains paysages..(L’avantage de ne pas les avoir vernis..!).. Voici par exemple un ancien paysage d’automne, que j’ai revisité aux couleurs des lavandes :

Les vignes se sont transformées en champs de lavandes, les cerisiers d’automne en oliviers, et puis « abracadabra », l’ambiance change… (à noter que c’est un travail au couteau et au pinceau).

Un autre exemple :

Cette horrible peinture (qui était auparavant une rivière sous les arbres) avait déjà été modifiée.. Cela doit être sa 3éme ou 4éme vie maintenant, avec ces oliviers au crépuscule qui sont apparus, et ce, même si l’on peut apercevoir les reliefs de l’ancienne vie.. Nous vivons avec nos cicatrices, il faut juste l’accepter..

Bref, à propos d’acceptation, j’ai pu constater hier avec la sortie du dernier « Pratique des Arts » qu’aucune de mes aquarelles n’avaient franchi le cap des 30 sélectionnés du concours.. Alors bien sûr j’en ai pas dormi de la nuit,  effondré, j’ai pleuré toute la journée, me disant que j’étais nul, j’ai vidé la bouteille de Champomy, puis celle de cidre (doux, faut pas exagérer…), j’ai jeté mes pinceaux, engueulé mon chat, bref, il fallait bien trouver un responsable de ma médiocrité, et puis… et puis…  Je me suis dit que finalement je n’étais peut-être pas loin.. Que j’étais peut-être 31ème, avec 92 voix, et que même si je n’ai jamais eu aucune parution ni dans Pratique des Arts ni dans L’Art de l’Aquarelle (malgré ma participation régulière à leurs concours) c’est peut-être parce que mon talent leur fait peur..  Que j’étais un artiste incompris..?…   Damned…!

Non, rassurez-vous, je voulais juste vous faire sourire un peu.. J’accorde bien plus d’importance aux rencontres que je fais dans mon atelier, (comme récemment encore), ou aux regards des gens que je touche avec mes modestes aquarelles, qu’à n’importe quelle récompense ou parution dans un magazine..  La vérité est dans le regard, pas dans l’apparence.

Un mot enfin pour vous annoncer le prochain exercice à paraître mardi prochain. Ne blâmez pas vos erreurs, on peut toujours se rattraper…

Une réflexion au sujet de « On peut se rattraper »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s