Suivre ma voie (ou ma voix)

Inutile de ressasser ici que je suis toujours débordé.. C’est la terrible période de reprise des cours, conjuguée à mes permanences à la galerie, je crains fort de ne pouvoir reprendre ceux par internet avant le mois prochain, ou début novembre..

Concernant mes aquarelles, la plupart de mes rivières sont donc parties (ce qui est positif), mais je continue donc à peindre divers petits formats comme ceux-ci :

Vous reconnaitrez peut-être sur la première un recadrage (et retouche) d’une ancienne aquarelle visible sur Youtube (« comment corriger une aquarelle ratée »). J’y ai davantage corrigé la perspective du toit et rajouté des pierres apparentes..

A propos de Youtube, vous avez pu constater que je ne fais plus de vidéos depuis plusieurs mois. Le manque de temps bien sûr, et aussi le manque de disponibilité de mon fils Valentin, aux manettes de la réalisation. Malgré tout, il m’arrive de rencontrer encore des gens qui me reconnaissent et me remercient pour ces vidéos.. J’en suis très touché. Comme ce monsieur ayant laissé ceci sur mon livre d’or :

Il y a eu aussi cette dame de Suisse, au prénom asiatique, qui m’ a reconnu par ma voix.. Elle était très émue de me voir en vrai (j’en étais presque gêné), j’ai dû faire des photos et selfies et suis passé pour une célébrité aux yeux de ses amies.. J’avoue pendant quelques secondes m’être pris pour la reine d’Angleterre (ou son cercueil), un objet d’attention.. Flatteur tout ça.. Même si ces vidéos sont datées maintenant elles restent inspiratrices pour beaucoup de personnes et si j’ai pu en amener à la pratique de l’aquarelle, tant mieux ! Je n’avais d’autres prétentions..

Les visites à la galeries ne sont pas toujours aussi sympas.. Avant hier il m’est arrivé une mésaventure dont je me serai bien passé. Un monsieur, ayant craqué pour 2 de mes aquarelles (dont celle du vélo en automne notamment) me dit qu’il les prend, encadrées.. Ok pour le prix. Ravi, je décroche et je commence à les emballer. Il me dit « emballez-les bien.. », cela va de soi.. Et puis, d’un coup, me dit « non, finalement je ne les prends pas.. ».. Déjà qu’avec sa tête de Paul Préboist et son phrasé à la Régis Laspallès je le trouvais un peu lourd, mais là c’était fort de café… Parmi les pensées qui me vinrent à l’esprit : lui faire bouffer le papier bulle que j’avais utilisé… ou lui tapoter la tête (comme Benny Hill ) et le raccompagner gentiment à la porte.. Bref, rien de tout cela , (je sais me tenir).. Je me dis que la vie est aussi faite de ce genre de rencontre, d’expérience.. C’est aussi la voie des artistes que de vivre cela, parfois..

Comme voie, je préfère donc celle que je trace dans mes aquarelles ; comme sur ce passage entre deux ruelles (technique illustration) :

Elle est inspirée d’une aquarelle que j’avais déjà réalisée il y a quelque temps déjà..

« Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant, que le mauvais d’un pas ferme » (Saint Augustin).

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s