Un peu de douceur

Je pensais que je n’aurai jamais le temps d’aller voir l’expo Turner à l’hôtel de Caumont d’Aix en Provence.. J’ai eu finalement cette chance comme surprise  d’anniversaire et j’ai pu admirer les oeuvres du Maître en vrai, ainsi que sa propre palette d’aquarelle.. Et l’on se rend compte que son surnom de « maître de la lumière » n’est pas usurpé…

Après, il faut revenir sur terre et regarder ce que l’on fait ; et plutôt que de se lamenter sur notre médiocrité on se dit qu’on ne peut que progresser ; même lentement… Et ne jamais oublier que le but n’est pas d’être le meilleur, mais d’être meilleur que la veille.

Dans mon petit univers d’aquarelliste, j’ai composé de petits paysages provençaux dans les tons bruns et orangés ; je doute qu’on y sente de la haine et de la violence..

Et bien sûr j’ai peint le beffroi de Roussillon, haut lieu des selfies en tous genres, des prises de photos dans tous les sens, des centaines de fois par jour.. Et là,  je réalise que Turner (entre  autres) n’avait pas de photos et savait pourtant capter la fugacité de la lumière pour en faire de sublimes tableaux..

Un vrai Maître.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Un peu de douceur »

  1. J’ai eu aussi la chance d’admirer l’exposition Turner. L’hotel de Caumont est magnifiquement restauré. L’exposition magnifique, les aquarelles lumineuses, à voir absolument pour ceux qui le peuvent, mais quelle foule.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s