C’est parti

Les jours à venir vont être assez prenant avec, d’une part la réouverture de la galerie de Roussillon, et d’autre part l’expo de mes élèves du 6 au 12 avril.. Ne vous étonnez donc pas  si je mets du temps à répondre par mail (élèves notamment)..

Roussillon (45 x 60 cm)Ce magnifique village de Roussillon va cette année encore accueillir mes aquarelles (et celles de mon collègue Bernard Troublé) du 1er avril au 30 octobre.  J’y serai même dès demain pour finir l’accrochage. Passez quand vous voulez…                  Dimanche après-midi , le village aura l’honneur de la visite du sémillant Stéphane Bern pour le tournage de son émission « Le village préféré des français« .. Roussillon concourra donc cette année et j’espère que vous serez nombreux à voter pour lui , le temps venu..

C’est  parti pour une nouvelle saison . Je n’irai sans doute pas exposer ailleurs, ni peintres dans la rue, ni salons (pas  relancé  par Méjannes-le-Clap), c’est déjà un travail énorme d’être en atelier-galerie, et les allers-retours sont aussi fatigants..  Il faut gérer la création ,  le côté relationnel commercial,  le stress de pouvoir boucler le mois..  Beaucoup de choses différentes en somme..

Et puis il y a ce sentiment d’abandon. Ce lâcher prise à gérer…   Quand vous avez mis du temps et du coeur à peindre des aquarelles, certaines que vous aimez particulièrement partiront , souvent bien en deçà de la valeur (sentimentale) que vous leur donnez, mais il le faut bien puisque c’est ainsi .   Vous voyez votre maison se vider des aquarelles peintes pendant l’hiver, en partance pour la galerie .  C’est un peu comme nos enfants que l’on voit grandir, dont on voyait la tête mal réveillée le matin au petit déjeuner , ou le soir au dîner, ces têtes qu’on aimait tant ,  une présence rendue banale dont on ne mesure pas toujours le bonheur, à cause du quotidien.  Et puis un jour , plus rien ;  c’est parti.      On apprend à ne pas trop s’attacher, ou à ne pas le montrer..  On comprend  qu’on n’ élève pas des enfants pour les garder à soi mais pour eux mêmes.  On ne peint pas des aquarelles pour soi mais pour le chemin qu’elles feront, dans la rencontre de la personne destinée.     C’est un honneur immense de pouvoir offrir cela. Quelque soit notre niveau.

L’aquarelle partie, il restera toujours le bonheur de l’avoir créée. De l’avoir vu naître au fil des coups de pinceau (et de mon petit doigt levé)…  Je me mentirai bien sûr un peu, quand viendra sa nostalgie.. Je n’avouerai pas qu’elle me manque, comme Cyrano à Roxane..

« Non, non, mon cher Amour,  je ne vous aimais pas !… »

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « C’est parti »

  1. MAGNIFIQUE aquarelle !!!
    Oui, nous comprenons ce sentiment d’ « abandon » au départ de vos oeuvres, cependant quel bonheur pour les « nouveaux parents » de les aimer et d’admirer votre talent tous les matins.
    Belle rentrée à Roussillon et au plaisir de vous venir vous rencontrer.
    Patricia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s