Les éclaboussures du printemps

Lors de ma descente à Martigues mardi dernier j’ai pu constater la précocité des fleurissements, quels qu’ils soient ; les amandiers sont finis depuis longtemps, mais les cerisiers, les forsythias, les glycines, et même mes sacro-saints arbres de Judée, ont près d’un mois d’avance..  Ouvrez grand les yeux pour en profiter, car ces éclaboussures du printemps sont des beautés qu’il faut garder en nos coeurs.. Un endroit où beaucoup de choses ne meurent jamais.

La peinture permet aussi de rendre presque éternel le charme de l’éphémère. C’est lors du mini stage à Martigues que fut réalisée cette aquarelle :

Printemps vers la Roque Alric (30 x 40 cm)D’après une de mes photos prise à La Roque Alric, dans les dentelles de Montmirail..  Les amandiers sont comme des îlots de lumière dans la verdure, des éclats de diamant  qu’il faut éviter pour les faire ressortir.. Cela me fait penser à ma façon ridicule de passer la tondeuse dans le jardin , quand je zigzague pour éviter les violettes, ou les muscaris en ce moment.. Elles ne sont pas grand chose pourtant, mais j’ai toujours une faiblesse pour les beautés discrètes…

Autre chose, ce soir, aura lieu le vernissage de l’expo de mes élèves de Pernes et Velleron à la chapelle des pénitents :

expo élèvesPrès de  80 peintures accrochées, près de 30 exposants, âgés de 13 à 83 ans (même si le nombre des années n’est qu’un leurre sur la réalité du coeur), cela vaudra la peine d’être vu..   J’en posterai des photos la prochaine fois..

Dimanche : ouverture de l’atelier de Roussillon. Les premiers visiteurs auront la primeur des nouveautés.. Alors si vous passez par là,  faite un petit tour…

Cela fait du bien de s’éclabousser les yeux de temps en temps…

Publicités

3 réflexions au sujet de « Les éclaboussures du printemps »

  1. Quelle douceur dans vos aquarelles ! Merci de nous procurer le plaisir de les admirer, surtout pour ceux qui sont bien éloignés de votre belle Provence.
    Merci pour vos commentaires sur l’exercice du mois de mars, très justes et précieux pour poursuivre mon cheminement dans l’apprentissage de cet art.

  2. Pour le coup de la tondeuse, rassurez vous je fais exactement la même chose ! Hier Dimanche je suis allée dans ma famille dans le Vaucluse et je m’en suis pris plein les « mirettes » des arbres de judée, des glycines et autres genêts etc… un vrai régal, les merveilles de la nature que l’on ne sait pas toujours voir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s