Une goutte dans le désert

« Le courage de la goutte d’eau c’est qu’elle ose tomber dans le désert« . (Lao Tseu)

Les médias ne parlent que de ça. La canicule.  Nous expliquent, comme à des enfants irresponsables, que l’on doit s’hydrater régulièrement, se mettre au frais, ne pas boire d’alcool ou faire de sport, etc..    Une société infantilisée ;  des responsables arc boutés sur leurs principes de précaution, pour surtout ne pas se faire réprimander  de leur incompétence sur les réseaux sociaux… Une fois de plus un discours culpabilisant sur notre mode de vie et de consommation, notre pollution, un discours moralisateur sur les enfants pas sages que nous sommes devenus..

Bref, ces températures (proches de 40°) sont pourtant très courantes dans plein d’autres pays, et ceci plusieurs mois de l’année, sans que les médias en fassent un foin. Cela devrait être une occasion de réaliser la chance que nous avons de vivre dans ce pays merveilleux qu’est la France, au climat tempéré, que tant de gens nous envient.. Il est parfois affligeant de constater que les périodes glaciales en hiver et les épisodes caniculaires en été occupent la scène des médias, comme si c’était quelque chose d’incroyable..   Enfin, je m’égare..

Un petit mot concernant la journée d’art qu’il y eut à Bonnieux dimanche dernier. Que dire ? Que nous étions 40 participants, qu’il y eut autant de visiteurs que de degrés ressentis sur la place où nous étions (une quarantaine), bref, un long désert à traverser.. Mais c’était sympathique de retrouver des collègues et de discuter du bon vieux temps des peintres dans la rue, qui n’est plus ce qu’il était..

Montrer son art est devenu une goutte d’eau dans le désert, et malgré tout, nous continuons, car ce rôle culturel est important.. Oui, malgré tout, essayer de vivre de son art est une chance, quels que soient les difficultés..

Le prochain exercice proposé sur mon site arrivera ce week-end, un peu en avance ; d’ici là j’aurai peut-être le temps de peindre ma version de la ruelle de Roussillon.

En attendant , pour vous rafraîchir voici quelques fleurs…

Des arums, des lavandes (vous savez, cette fleur violette qui pousse en ce moment..), et enfin des pivoines..

Elles vous attendent à la galerie…  (climatisée !)

Une réflexion au sujet de « Une goutte dans le désert »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s