Partir, revenir…

Les rencontres et les choix que l’on fait font l’intérêt de notre vie. Bons ou mauvais, ils enrichissent notre compréhension du monde et nous enseignent  pourquoi il fallait passer par là.

Pourquoi diriger le pinceau à tel moment, mettre telle couleur, prendre tel chemin ?  « Let the mystery be » (comme dirait la chanson)..  Et si je prenais , au hasard, mes 53 dernières aquarelles, il y en aurait surement que je regretterais, d’autres dont je serais fier, d’autres encore que je chercherais à améliorer, corriger, si cela est possible..

Les fidèles de ce blog reconnaîtront ces 2 aquarelles :

Reflets d'automne en Luberon (43 x 60 cm)Reflets d’automne en Luberon. Une aquarelle retouchée la semaine dernière et exposée à Roussillon..

Brume matinale sur la SorgueEnfin, cette brume matinale sur la Sorgue, dont j’ai rehaussé le ciel et les reflets.. La lumière apparaît mieux quand l’obscurité la fait ressortir..

A la galerie de Roussillon, peindre n’est pas ma seule activité ; je discute volontiers avec des visiteurs qui font l’effort de s’intéresser à ce que l’on fait ; il y a parfois de la superficialité , des redondances dans le discours, mais aussi des oasis dans le désert. .     Il y a des rencontres bouleversantes, comme ce vieux monsieur passé la semaine dernière. Je ne comprenais pas pourquoi il avait les larmes aux yeux.  Il venait de Nouvelle-Zélande. Puis il m’a expliqué qu’il était venu l’année dernière avec sa femme, en Provence.. Elle  est décédée il y a 2 mois.   Il refaisait en pèlerinage les lieux de leur  dernier voyage ensemble . Raviver le souvenir..  Braver l’injustice ressentie de la séparation.  Remarcher sur les pas du bonheur qui fut…     C’était  un vieux couple.  ( Ils avaient sans doute 53 ans de vie commune). Elle aimait les fleurs, les belles choses..  Et son dernier coup de coeur, son dernier achat, fut fait dans ma galerie l’année dernière..

Dawn's last purchase Elle s’appelait Dawn.   Il m’a montré la photo de ces coquelicots qu’elle aimait tant, et qui étaient accrochés maintenant au dessus de son urne funéraire..

Partir, revenir.. En Amour, le temps et l’espace ne sont rien.  Il y a des choses qui sont éternelles.

Cette rencontre restera une image forte de ma petite vie d’aquarelliste à Roussillon. Une émotion intense.  Une raison de plus pour me dire que ça vaut la peine de continuer..

Un dernier mot pour vous dire que la semaine prochaine je compte faire un stage pour m’améliorer. Avec un aquarelliste dont j’admire le travail. Je vous en reparlerai.

On ne finit jamais d’apprendre.

Enfin, si vous voulez me faire un cadeau, même si vous n’êtes que 53 à le faire, n’hésitez pas à voter pour mes aquarelles dans le concours de Pratique des Arts (thème nature morte, page 2)..  on ne sait jamais ;  on oublie qu’on a aucune chance, et sur un malentendu ça peut marcher..(Michel Blanc dans « Les Bronzés »..)

8 réflexions au sujet de « Partir, revenir… »

  1. bonjour Mr Williet,

    vos aquarelles sont toujours très belles j’aime particulièrement la brume sur la Sorgue et j’ai trouvé votre texte très émouvant sur votre rencontre avec ce monsieur…..
    je vous souhaite une bonne journée
    Geneviève Gâté

  2. Vos reflets d’automne sont éclatants de lumière et la petite histoire des coquelicots très touchante. Merci pour le partage.

  3. Rencontre avec ce couple l’an passé et maintenant ce monsieur seul avec ses souvenirs très émouvant on ne peut pas rester insensible et ce tableau choisi par eux qui représente, à mon sens, une douceur et une sérénité incontestable !

  4. Ben vous m’avez faite pleurer, je sais trop ce que c’est de perdre quelqu’un de cher, on ne l’oublie jamais même si les habitudes et la vie continuent, le temps n’est rien en amour…
    Je vous embrasse très fort. Merci pour toutes les émotions que vous nous faites vivre en plus de votre talent d’aquarelliste.

  5. Quelle belle histoire d’amour que celle de ce couple! Bonne chance pour le concours Jacques, votre talent est incontestable, et merci encore pour tous vos judicieux conseils.

  6. Quelle magnifique brume matinale sur la Sorgue qui nous est montée jusqu’aux yeux..avec cette émouvante histoire.
    Jacques,votre plume est aussi élégante et poétique que vos aquarelles…Merçi pour ce partage d’émotions!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s