Je transmets des fleurs

« Ave César  morituri te salutant ! » (Ceux qui vont mourir te saluent !)… C’est ce que disaient les gladiateurs devant leur empereur avant d’entrer dans l’arène… C’est un peu ce que pourraient dire certains téléspectateurs effrayés devant   les infos quotidiennes concernant le virus et ses « progrès » dans notre beau pays et dans le monde..  Au point que certains ne veulent plus sortir de chez eux, ou alors font le plein de nourriture, dans la peur d’une pénurie mondiale..  Le Vaucluse est à peine touché à ce jour, mais j’enregistre quand même des défections de présence pour le vernissage de mes élèves ce soir à Pernes les fontaines ;  je pense me tromper, mais même en comptant les chiffres donnés par  la CGT nous ne seront pas plus de 5000 personnes rassemblées dans la chapelle des pénitents.. Allez, si nous sommes une cinquantaine ce serait déjà bien… Bref  ;   bien plus que le virus, c’est la peur elle même qui se transmet le plus facilement..

Je ne vous transmets rien  que des fleurs aujourd’hui..   Des coquelicots, dans la sobriété, et des anémones teintées (hé oui, la variété orange n’existe pas..)..

J’en ai fait d’autres que je vous montrerai une autre fois..

Vu la difficulté des sujets proposés en exercice ce mois-ci, j’ai aussi peint une première version du vallon de l’Aigue brun.. (voir dans l’onglet exercice). La deuxième est en cours. Je voulais vous indiquer qu’il ne fallait pas s’arrêter à la première perception des choses, ni à leurs sombres côtés, c’est plutôt à nous de donner de la lumière et de la couleur là où il en manque…   Si vous transmettez cela vous avez plus de pouvoir que vos limites artistiques…

Un mot encore pour parler d’une expo que j’ai pu visiter récemment : le salon de pastel de Graveson. (Sud d’Avignon). Cela se termine dimanche. Le niveau est véritablement exceptionnel, avec des beautés incroyables à chaque coin.. J’ai particulièrement été marqué par les vagues de N. Stamatakis ou encore les paysages de Claude Carvin.. Et l’on se sent bien ridicule devant tant de perfection technique .. Le pastel est différent de l’aquarelle, bien sûr, mais la beauté prend tous les chemins qui mènent à l’Âme..

A bientôt..

3 réflexions au sujet de « Je transmets des fleurs »

  1. Jacques, j’adore votre version de « l’aigue brun », la végétation est juste suggérée, c’est très aérien et l’œil est attiré par l’eau et ses reflets avec les bords de la rivière, c’est très beau ! j’ai déjà fait une 1ère version mais quand je vois votre travail, je ne sais pas si je vais l’envoyer ! ce serait pas mal d’ailleurs de vous envoyer nos versions avant et après avoir vu la vôtre ! Denise

  2. jolies ces fleurs printanières!!mais je crois qu’un virus les a contaminées en changeant leur couleur
    et comme Dominique espère qu’elles sont contagieuses je crains pour nous !!!!!
    Bonne semaine et a bientot

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s