Le chemin importe peu…

… La volonté d’arriver suffit à tout.

Dans les quelques vers écrits sur l’aquarelle, je disais que la beauté éclot du banal dans ce qui nous inonde.. Ce peut être le vent dans l’olivier, caressé de lumière, le cabanon lové dans l’écrin de ses pierres, mais ce  peut être aussi  la fleur sur le bord du chemin…   Une fleur, ou quelques fleurs, quelles que soient leurs couleurs, quelle que soit la saison.. C’est ce que j’ai voulu représenter dans mes versions du sujet proposé en exercice cette semaine. Une route fleurie, qui conduit vers le bonheur, ou l’inconnu, mais qui permet d’apprécier ses beautés  au présent, comme un enfant insouciant.. « L’enfant marche joyeux, sans penser au chemin ; il le croit infini,  n’en voyant pas la fin. » (A. de Musset).  

Le chemin bordé de genêts

Comme le temps m’a été donné, j’ai pu peindre aussi ces 2 versions :

Le temps chéri des arbres de Judée, avec des coquelicots précoces, et bien sûr le temps des amandiers en fleurs, de leurs promesses (à moins que ce ne soient celles des personnages qui se rencontrent..).. J’aurais pu faire une version enneigée aussi (comme Armand ou Marie-Christine) mais j’avais plus envie de la douceur des fleurs en ce moment..    Vous avez été vraiment très nombreux à participer, et aussi à regarder mon site avant hier puisque il a été comptabilisé plus de 5200 vues en une journée..!  En remerciement de votre fidélité, voici aussi ma version du deuxième sujet, celui de Lourmarin :

Oliviers près de Lourmarin

La lumière caresse le feuillage des oliviers, ils deviennent argentés quand le mistral d’hiver souffle dans leurs branches..

J’ai travaillé sur d’autres aquarelles également, que vous découvrirez une prochaine fois.. Il  faut s’habituer au temps qu’il nous est donné, et se préparer (inévitablement ?) au reconfinement à venir..       Avez-vous fait votre stock de papier toilettes ? De riz, de farine..?     Acheté de l’encre pour pouvoir imprimer vos futurs attestations de sortie ?  Avez-vous pensé à passer chez le coiffeur avant sa fermeture pour un mois ? Personnellement j’ai renoncé à refaire ma couleur de même qu’à ma permanente, (les bigoudis c’est dépassé..), je ne vous montrerai pas de 3ème photo de mes épisodes capillaires, je sens que vous vous moquez… Rassurez-vous je ne vous montrerai pas non plus mes choix de vernis à ongles pour les pieds..       Mais oui, mais oui tout va bien.. Si ce ne sont les émanations de caput mortum qui me font dire des bêtises, ce doit être l’approche d’un nouveau confinement..

Gardez le sourire, prenez du recul…

Soyez content du soleil sur le chemin de chaque journée, regardez les fleurs (ou leurs promesses) qui sont voilées par le pessimisme des médias.. Certes, la  route est caillouteuse parfois, mais…

« Les chemins difficiles mènent à des destinations merveilleuses ».

A bientôt !

6 réflexions au sujet de « Le chemin importe peu… »

  1. J’aime les 4 aquarelles autant les unes que les autres, leurs couleurs éclatantes de beauté. Du rêve, comme dhabitude. Merci Jacques.

  2. Superbe, j’adore votre interprétation du paysage de Lourmarin…Comment arriver à transformer un paysage soit-dit en passant, assez quelconque, en cette superbe composition, si lumineuse!
    Il faut certainement une grande expérience et beaucoup de lumière au coeur! Merci Jacques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s