S’abandonner aux songes

S’abandonner aux songes, comme l’on imagine un chat contemplant  le lointain d’un paysage.. A Venasque ou ailleurs, les préoccupations d’un chat semblent bien moins profondes que celles des humains (en temps de covid) que nous sommes..  Peut-être faudrait-il s’en inspirer, apprendre à se détacher des peurs de l’imprévisible avenir, et ne se préoccuper que du vol des oiseaux au loin, inaccessibles, mais beaux, comme la légèreté des choses qui donnent envie..

Vous l’avez compris, c’est de l’un des sujets proposés la semaine dernière dont je parle ; le chat sur le parapet à Venasque.  J’ai pris le temps de le peindre cette fois-ci, même si je ne suis pas satisfait du résultat final, c’est quand même cette pose (cette pause aussi) contemplative que je voulais mettre en scène..  Je ne la posterai pas dans cet article mais vous pouvez la voir dans l’onglet des exercices..

Demain sera proposé un nouveau sujet. Un habituel de février, fleuri, qu’il est toujours agréable de peindre quand la fin de l’hiver se fait attendre.. Vous devinerez..

Les balades m’amènent aussi parmi les oliviers, sous les pins, dans la garrigue, dans des endroits où les beautés se cachent derrière les évidences..

Un travail dans le mouillé sur mouillé, des oliviers abandonnés, abandonnés parce que l’herbe n’est pas taillée en dessous, mais il semble qu’ils se portent très bien comme ça.. Ce travail est sur Moulin du coq, grain fin ; il permet des retraits même après séchage, ce qui est très agréable..

Il y a aussi cette autre interprétation de garrigue et de restanques :

Dans les tons oranges (de Chine) et bleus, principalement..  Il est évident que ce genre de création n’a rien à voir avec le chat de Venasque, mais c’est justement ces nombreuses possibilités d’approches qui sont intéressantes en aquarelle..

Une petite image pour finir, elle concerne les petits pas nécessaires pour progresser ; beaucoup d’élèves râlent de rater, de stagner, de gâcher parfois..

Parfois,  en voulant griller les étapes, on n’y arrive pas..  Il faut tant d’essais et d’échecs pour arriver à faire quelque chose de correct que certains se découragent..  Patience… Tout finit par arriver, un jour ou l’autre..

Il ne faut pas abandonner..

A bientôt !

 

Une réflexion au sujet de « S’abandonner aux songes »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s