Mes réflexions n’engagent que moi

Le printemps (officiel) est enfin là. Il avait déjà été annoncé par les premiers fleurissements des amandiers et le redoux des températures, mais il y a aussi ces jours qui rallongent et ça fait du bien..  Une fidèle élève m’a même envoyé la photo récente  d’un coquelicot, symbole des beaux jours à venir, quand les couleurs s’empareront de la Provence.. Bientôt les arbres de Judée et les glycines.. Des raisons , parmi d’autres, d’être plus optimiste, du moins de regarder d’avantage les belles choses qui nous entourent..

J’ai passé du temps à peindre des reflets ces derniers jours ; sans doute que le travail de la réflexion est propice avec le confinement ou le couvre-feu.. Allez savoir pourquoi, je préfère écouter tout ce que raconte le murmure de l’eau, la sérénité de ce discours marié aux chants des oiseaux, que d’écouter la cacophonie des annonces gouvernementales , leurs critiques perpétuelles et prévisibles par des opposants ou des chroniqueurs bavards.. Ce monde a besoin de calme..

Les meilleures réflexions sont celles de la nature.  Bon, il y aura toujours des gens qui préfèreront les éructations de Cyril Hanouna, de Pascal Praud ou de BFM télé par exemple, mais le calme a des vertus irremplaçables..

Cette autre aquarelle, un grand format 40 x 50 cm, m’a demandé du temps ; la photo de départ n’a plus grand chose à voir avec le rendu final, c’est surement cela l’aboutissement de mes propres réflexions ; elles n’engagent que moi, bien sûr..

 

J’espère que ces aquarelles vous auront apporté de la sérénité, peut-être même du plaisir à les regarder.  J’avoue être touché par vos commentaires sympathiques sur mes peintures, ne croyez pas que l’on nage dans la certitude quand on fait de l’aquarelle.. Chaque nouvelle oeuvre est un recommencement ;  et quand je regarde ce que font d’autres collègues, tellement meilleurs que moi, je passe (comme vous peut-être) par des périodes de doute et de remise en question sur mon niveau et la voie que j’ai choisie.  C’est peut-être cela qui me pousse le plus .Le choix d’ Être professionnel. Se dire que l’on compte uniquement sur sa peinture pour vivre (sans salaire ou retraite à côté).. C’est un peu fou, non ?

Folie ou insouciance, l’important est de ne cesser d’y croire..

Le 1er avril approche, et donc la réouverture de la galerie de Roussillon se rapproche aussi. C’est aussi de la folie de croire que nous arriverons à vendre suffisamment pour payer le loyer du mois ; mais qui sait ? Il y a parfois de belles histoires, de belles rencontres, inattendues, imprévisibles, (comme quand on peint une aquarelle) et c’est cela qui rend la vie intéressante.

Concernant les exercices vous avez été nombreux et rapides, encore une fois ;  je n’ai pas encore peint l’un des sujets. Je me laisse le temps de la réflexion…

A bientôt !

 

Une réflexion au sujet de « Mes réflexions n’engagent que moi »

  1. Magnifiques vos deux dernières aquarelles ! Au moins, elles respirent le calme et la sérénité.
    Bravo à vous et merci pour vos commentaires!
    Bon courage pour l’ouverture de votre galerie et belle saison.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s