La pause

La pause, elle aussi, fait partie de la musique. (S. Zweig)

Le couperet est tombé ; encore une fois. Le soir même de mon dernier article le président annonçait le reconfinement pour 4 semaines (au moins), et donc l’impossibilité pour nous d’ouvrir notre galerie de Roussillon en avril. Oui, on aurait pu ouvrir 3 jours, (jusqu’à demain par exemple) mais bon, vu le nombre de visiteurs actuellement cela ne valait pas la peine de tout installer, puis désinstaller..

Non seulement nous ne sommes pas dans la liste des commerces « essentiels », mais en plus la limitation de déplacement libre dans un rayon de 10 km nous aurait privé de toutes façons de visiteurs suffisants.. Il faut donc prendre son mal en patience ; attendre. Ne pas se presser ; comme ces vaches parmi les sujets donnés en exercice cette semaine.. Je précise que les vaches ET les citrons sont les sujets proposés , au choix.

A ce propos, il y a eu des mises à jour sur mon site wordpress, des changements pour les manipulations afin d’ajouter des images, des galeries, c’est moins simple qu’avant et je ne sais pas encore si je pourrai m’en sortir pour afficher vos visuels et poster mes commentaires.. Vous le verrez dans quelques jours..

Au niveau des cours, c’est bien sûr pareil ; pas de reprise prévue avant mai, au plus tôt.. Je pourrais juste recevoir 2 ou 3 élèves (qui habitent à moins de 10 km) le temps d’un cours/stage de 3 heures ; avec masque bien sûr.. Depuis fin octobre ça commence à faire long tout ça…

Rassurez-vous, avec ce nouveau confinement je ne vais pas vous affliger d’une nouvelle photo les cheveux long, ni même parler de caput mortum ou de Champomy.. Je vais essayer de me renouveler un peu.. Peindre bien sûr, explorer de nouvelles voies, de nouveaux supports.. Voici ce que j’ai trouvé cette semaine :

Peindre sur une vieille partition.

La chose est délicate car l’on ne peut mouiller trop sous peine de faire gondoler ce papier qui n’est pas fait pour ça ; je l’ai intitulée « Symphonie aux coquelicots« . Je pense essayer avec des iris ou des papillons.. (oui, j’avoue que peindre une saucisse de Morteau sur ce genre de support n’aurait pas la même poésie..).

J’aurais bien aimé avoir une once de talent en musique pour savoir jouer quelque chose au piano par exemple.. Hélas, même avec un doigt je peine à faire « Au clair de la lune ».. Quand je pense que mes 4 enfants jouent (plutôt bien) de la guitare ou du piano, j’ai honte… Mon niveau est le même en ce qui concerne le bricolage ; à peine meilleur en cuisine.. bref, ça fait vraiment beaucoup de défauts pour un seul homme, je suis désolé..

Je me dis que la vie est une musique où chacun joue sa partition, (ou joue de son instrument),comme il peut ; l’important étant de jouer le plus juste possible..

Comme je le disais en début d’article, la pause fait partie de la musique. La galerie n’est toujours pas ouverte, mais mes petits formats restent disponibles en « click & collect », pour ceux qui comptaient passer ce mois-ci rendre visite aux non essentiels que nous sommes.. Sinon, je peux aussi mettre de côté une aquarelle pour le (ou les) mois prochain(s).. Il faut être réaliste, tant que les cafés ou restaurants ne pourront rouvrir (même un peu à midi) ce ne sera pas évident d’avoir de la fréquentation correcte à Roussillon.. Il faut donc se résoudre à attendre..

Sur l’arpège des jours qui défilera d’ici là, n’oubliez pas de vous émerveiller des glycines et des arbres de Judée qui embellissent notre vision tout autour.. Avril est le mois merveilleux des floraisons , les cerisiers en fleurs, les iris , les coquelicots, les forsythias, les coronilles, et mille autres merveilles qui n’attendent que vos yeux..

Faites une pause, et ouvrez-les…

3 réflexions au sujet de « La pause »

  1. Une très belle idée de peindre sur une partition! On a l’impression que vos coquelicots montent et s’envolent comme les notes de musique! Félicitations pour votre tableau!

  2. Bonjour Jacques…
    Eh oui, nous sommes passés tout droit, sans aller visiter la galerie comme nous l’avions prévu ! Nos vacances à la mer furent écourtées, dans l’obligation de rentrer chez nous pour ce 3ème opus entre quatre murs… Heureusement, les nôtres, les murs, sont assez élastiques pour devenir jardin, sentiers et fleurs de nos campagnes. Cela dit, ne pas être virtuose, ni même posséder une once de talent en certains domaines tels que la musique, la cuisine ou le bricolage, ce n’est pas du tout un défaut ! C’est au contraire une belle qualité : cela prouve que chacun sait laisser un peu de place au soleil pour ceux qui s’en régalent… Quelques ‘grands’ artistes ne sauraient même pas par quel bout tenir un pinceau, et n’ont peut-être jamais su poser des yeux émerveillés sur un arbre de judée, ou sur l’éclat d’un reflet de soleil sur une poterie vernissée…
    Des bises bien amicales, en attendant notre prochain passage…
    mireille

    • Merci beaucoup Mireille..! Cela fait bien plaisir et console du sentiment de médiocrité que l’on ressent parfois devant nos lacunes quotidiennes.. Le mois de mai sera peut-être meilleur, et l’on finira bien par se voir à la galerie, un jour ou l’autre.. A bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s