La liberté des uns…

… s’arrête où commence celle des autres.

On peut se servir de cette citation des 2 côtés où l’on se trouve, celui des « pro » comme celui des « anti » vaccin. Je ne suis pas du genre complotiste, je préfère écouter les versions de chacun et me faire mon idée ; personnellement je serai vacciné la semaine prochaine, mais je ne me permettrai pas de juger ceux qui ne le sont pas, car je ne pense pas détenir la vérité (sur quelque domaine que ce soit). « Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage », c’est aussi une citation qui pourrait convenir ces temps-ci. Je ne ferais pas de mal à une mouche, c’est pourquoi je préfère parler d’aquarelle et de liberté..

Le temps des coquelicots est passé, mais il reste permanent pour ceux qui aiment la liberté de pouvoir s’y balader, de rêver, et de contempler les choses belles et simples qui nous entourent..

Si vous préférez vous promener dans la vallée, au milieu des lavandes et de leur parfum, peut-être ressentirez vous ce sentiment de liberté, chanté par tant de poètes.. L’aquarelle apporte beaucoup de choses, du calme, de l’aventure, de l’imprévisibilité , et surtout ce sentiment. J’aurais au moins cette liberté de peindre.

Les commentaires sur les exercices ont été postés (pour les rapides), les « lents » peuvent envoyer leur version quand ils le veulent. Je n’ai jamais été débordé à ce point, j’ai beaucoup de retard dans mes mails, dans mes aquarelles, peut-être est-ce le fait de gérer la galerie sans l’assistance de mon collègue Bernard, mais les journées passent bien vite.. A peine le temps de voir grossir les tomates de mon potager. C’est pourtant quelque chose d’essentiel ; aussi.

Je ne serai pas long cette fois-ci ; je vais juste terminer par cette petite anecdote qui m’a fait rougir à la galerie . Aux visiteurs de passage je répète souvent les mêmes choses, sur le fait qu’on est deux aquarellistes, que je suis professionnel depuis 2006, qu’il y a de la peinture à l’huile également, etc.. Je parle technique aussi, notamment aux gens qui semblent intéressés. C’était le cas pour cette femme la semaine dernière ; mais bon , j’étais très fatigué.. Oui.. C’est ça.. Enfin, au lieu de dire « je travaille dans le mouillé et dans le sec » je me suis juste trompé d’une lettre.. La dernière. Je me suis vite repris, mais le « mal » était fait.. La fatigue, je vous dis.. Trop de travail et d’allers retours..

On va dire ça..

Bonne fin de semaine à vous et à bientôt !

2 réflexions au sujet de « La liberté des uns… »

  1. Quelle lumière dans vos oeuvres ! Magnifique !
    Votre anecdote m’a bien fait rire, j’imagine votre moment de solitude…….. la rougeur de votre visage a du faire pâlir d’envie les tomates du jardin !!!!!

  2. Vos deux aquarelles sont très lumineuses. Ces paysages bien que temporaires resteront gravés dans notre mémoire lors des périodes moins clémentes. Merci de votre partage. Pour le lapsus, la fatigue ou le champomy ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s