Le coup de Grasse

Deux petits jours de respiration.. Ce n’est pas grand chose . Cela faisait longtemps que nous n’avions pas coupé, même si au final nous avons fui le tumulte de Roussillon pour retrouver le tumulte de la région niçoise.. La circulation y est intense, aussi, mais les paysages bien magnifiques, cela valait le coup.. Je fantasmais un peu à l’idée de la ville de Grasse, les parfums, l’image de carte postale, etc.. Ce fut quand même une déception de parcourir les ruelles, une curieuse impression de ville multiculturelle, à la fois touristique et très hétéroclite, parfois pas très rassurante, des ateliers d’artistes et bien sûr des parfumeurs, ça et là.. Le parfum ne masque pas tout, hélas, mais heureusement la vue y est splendide..

La place des artistes n’est pas toujours celle que l’on croit, j’ai visité quelques ateliers ou expos qui m’ont donné l’impression d’être bon (dans ma technique), ou alors certains ont tant de succès qu’ils se mettent à peindre vite et beaucoup, pour produire, mais cela semble nuire à la qualité.. Je comprends qu’il n’est pas évident d’être créatif et se renouveler tout en en devant fournir un stock..

J’ai beaucoup apprécié le village perché de Gourdon (dernière photo), mais aussi Bar sur Loup, Tourette sur Loup, Valbonne, Cabris.. La vue y est incroyable.. Bien sûr j’ai pris plusieurs photos qui serviront d’exercices pour les élèves et pour moi aussi..

A propos d’exercices, je viens de poster mes commentaires sur les « lents » ; la fin du mois approche et un nouveau sujet sera proposé le 1er septembre.

Le flux s’étant calmé à Roussillon j’espère avoir plus de temps maintenant pour m’occuper de mes mails et apprivoiser le nouvel ordi (pas très neuf) que mon fils m’a légué pour remplacer l’ancien.

J’en profite pour saluer ces visiteurs de l’atelier dont j’attends toujours des « retours ».. Les fameux « vous fermez à quelle heure ? » ou « je vais repasser  » sont des formules bien connues pour s’éclipser cordialement, sachez qu’elles donnent quand même la douce illusion d’y croire, pendant quelques secondes, mais après, le temps fait son oeuvre..

Un retour dans le classique pour ces quelques aquarelles :

Des oliviers, des coquelicots.. Un parfum de Provence en somme.. ( désolé pour la qualité des photos prises avec mon portable..)

Un chemin parmi les lavandes.. Le classique a quand même ses charmes..

Je ne parlerai pas du pass sanitaire aujourd’hui, ni des incohérences climatiques qui se succèdent, ni de l’Afghanistan, ni du prix du footballeur M’Bappé… Il y a tant de belles aquarelles à faire, de merveilles à contempler.. Tout le reste n’est que littérature..

A bientôt !

2 réflexions au sujet de « Le coup de Grasse »

  1. Merci Mr Williet pour ce petit de voyage aux environs de Grasse et vos 2 lumineuses aquarelles qui font du bien!

  2. Contente que vous ayez pu vous balader 2 jours. Cela a certainement été une source d’inspiration pour vos futures aquarelles. Super les deux ci-dessus, même si ce sont des classiques, elles sont toujours aussi belles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s