S’en aller, s’évader, oublier…

Nous ne faisons qu’une brève apparition sur Terre, la vie passe si vite, que ce soit quelques années ou 96 ans (comme Michel Bouquet), dans ce laps de temps qui nous est imparti nous essayons de donner un sens à notre existence, par nos choix de vie. Peindre et transmettre son savoir en fait partie, tout comme des milliers d’autres façons.. Je voulais avoir une pensée pour 2 peintres qui nous ont quitté récemment : Claude Combe et Jean-Jacques Félix. J’avais partagé de nombreuses expositions (dans la rue ou en salle) avec ces deux personnages, plein d’humour et de talent. Leurs peintures ont su donner de l’émerveillement et de l’évasion à leurs acquéreurs, et c’est un peu de leur âme qui reste alors qu’ils ne sont plus là..

J’essaye modestement de faire de même en peignant des paysages qui amènent à l’évasion et au rêve ; plein de couleurs et de lumière, il en faut dans la vie.. Les visiteurs de l’atelier peuvent emporter avec eux ce petit bout d’âme, ce morceau de vie, cet instant de création et d’éternité que nous accouchons de la pointe du coeur et des doigts..

Je me suis lancé sur ce sujet (qui s’est avéré bien plus difficile que prévu), un bord de calanque.. Je voulais étudier les jeux de transparence de l’eau turquoise, ainsi que les rochers et les pins..

Aucun drawing gum utilisé, juste des retraits.

Inconsciemment c’était sans doute influencé par la profondeur des scores aux élections de Valérie Pécresse et Anne Hidalgo.. Quand la vacuité rejoint les abîmes.. Bien sûr, vous êtes au courant de la demande de dons de Mme Pécresse pour rembourser ses millions d’euros de dettes.. C’est pourquoi, par solidarité, pour chaque vente de mes aquarelles à venir, je vous garantis ………. qu’AUCUN euro ne lui sera envoyé.. ! (On sait jamais, ça peut inciter de nouvelles ventes..)

Bon, je taquine, je plaisante, mais les résultats de ce premier tour d’élection n’ont révélé aucune surprise ; hélas.. Bis repetita, comme il y a 5 ans.. Déjà.. Je m’attends à des attaques de part et d’autres, des buzz, des rumeurs (on va surement dire que Macron aurait une aventure avec Line Renaud, par exemple, ou que Le Pen élève des chats pour faire des manteaux…), bref, on s’attend à tout, plus rien ne surprend..

Je vais donc continuer à m’évader en aquarelle, oublier tout ce brouhaha, avec par exemple ce triptyque aux teintes jaunes orangées :

Des couleurs chaudes qui font du bien..

Un dernier mot pour dire que j’ai refait l’affiche pour l’expo de Vedène (avec S. Langeron et A. Rolland) prévue en juillet, puis, concernant les exercices pour élèves, je posterai les commentaires ce week-end selon le temps qu’il me reste..

Je vous souhaite du soleil , de l’évasion et du rêve pour ce beau week-end qui s’annonce..

A bientôt !

Une réflexion au sujet de « S’en aller, s’évader, oublier… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s