La montée des marches

Non, je n’étais pas à Cannes le week-end dernier, ce ne sont pas ces marches là que j’ai montées (je n’en peux plus des photographes, des paillettes, des selfies, des instagrameuses etc… qui n’arrêtent pas de me solliciter), un peu de simplicité dans ce monde bling bling !! Non, ce n’était pas non plus la montée des marches pour le stade de France samedi dernier, ce « footoir » merveilleux et cette mise en avant des glorieux supporters buveurs de bières , non, rien de tout cela…

La montée des marches, celle dont je vous parle c’est celle que j’ai peinte la semaine dernière ; de simples marches dans un village, une vieille porte, un porche végétal naturel et quelques fleurissements.. Pourquoi chercher plus loin les éblouissements…?

Même pas besoin de mettre un chat ou un personnage, (à moins que je ne change d’avis dans quelques mois..).. J’avais fait une autre ruelle fleurie que je voulais vous montrer mais elle fut vendue à peine finie.. Dommage.. Il arrive parfois que je vende l’aquarelle que je suis en train de peindre sur place à la galerie ; je n’ai même pas le temps de l’apprécier.. Il y a des visiteurs qui se rendent compte (quand même) que ce sont bien des originaux et non pas du « made in Ikéa » produits en série.. Certes, cela demande beaucoup de travail, et je n’ai guère de temps pour gérer le reste, alors je fais ce que je peux..

J’ai encore rencontré des gens formidables à Roussillon, de beaux échanges.. Même si bien sûr il y en aura toujours qui vous raconteront que leur grand mère fait de l’aquarelle (la mienne fait du vélo..), ou leur tante, ou leur cousine.. Il y en a aussi qui rentrent en demandant direct « c’est vous qui faites ? », à qui j’ai parfois envie de répondre, « oui c’est moi qui fête….. l’aquarelle.. » mais, je ne suis pas sûr qu’ils comprennent.. Le monde est tellement rempli de faux semblants, de mensonges sur la marchandise, qu’il est rare de trouver encore de l’authenticité.. J’essaye d’en faire partie, avec mes moyens, même si cela est très chronophage..

Je continue mon chemin, comme sur ce petit brou de noix, un chemin parmi les oliviers, simple, mais beau pour moi..

Il y a des petits chemins dans la nature qui valent mille montées des marches, à Cannes ou ailleurs..

Je profite en ce moment de la présence de 2 de mes enfants ; hier j’ai fait l’aller-retour vers Nice pour déménager ma fille (qui a fini son année de prépa ) ; ma Clio était si pleine que l’on aurait même pas pu prendre une mouche en stop.. Le temps file trop vite.. Hier encore j’avais le bonheur de porter mes enfants dans les bras ; hier encore, il me semble…

Je posterai demain un nouvel exercice sur mon site pour le mois de juin ; vous êtes nombreux à participer, ou même à regarder (sans participer), je ferai de mon mieux pour proposer un sujet inspirant..

Je vous souhaite une belle semaine, une pensée particulière pour Françoise, et une autre pour donner du courage à celle qui en a besoin en ce moment.. Le temps passe vite mais je n’oublie pas ce qui est important..

A bientôt !

3 réflexions au sujet de « La montée des marches »

  1. Merci pour vos messages. Ils me touchent comme vos aquarelles. Celle que j ai achetée dans votre atelier je ne me laisse pas de la regarder. Pour l instant je n arrive pas à peindre. Trop de monde à la maison. C est la saison des rerouvaiiles entre familles et amis que du bonheur. Mais j aime aussi ces moments de tranquillité. Bien cordialement. Francoise Maquaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s