Au charme suranné

Les teintes sépia ont ce charme des photos anciennes, cette nostalgie palpable où la lumière se retrouve dans sa simplicité, son authenticité dénudée.. Le terme « sépia » s’élargit aux techniques monochromes dans les bruns chauds, comme s’en rapprochent les teintes du brou de noix (remplacé par l’extrait de Cassel)..  A les travailler à l’eau, comme l’aquarelle, cela semble plus aisé ; surtout sur papier cellulose (non coton) où les retraits sont bien plus faciles..

En voici d’autres  que je travaille actuellement :

Je rappelle que, comme mes autres aquarelles, elles sont disponibles à la vente ; il suffit de m’envoyer un email et je vous renseigne sur le prix..(ça reste à 2 chiffres..’-) )… Les mois d’hiver sont plus difficile pour la vente, mais je vous assure que je ne fais pas grève..! J’espère juste que la situation sociale se calmera pour le printemps et la réouverture de l’atelier.. Nous sommes  tributaires de la bonne circulations des visiteurs et de la venue de  touristes non effrayés.. Bon, je dis ça, mais c’est sûrement égoïste comme raisonnement ; je devrais aller manifester aussi pour ma retraite (que je pense obtenir en 2040 ou 2050…), mais il y a plein de choses que je devrais faire et que je ne fais pas..  Mes priorités sont sans doute différentes…

Je tenais à rappeler également que je propose un stage d’aquarelle  à Velleron du 25 au 27 février ; c’est pendant les vacances ; je n’ai pour l’heure qu’une seule inscrite. N’hésitez pas à adapter votre emploi du temps pour quelques heures d’évasion et  d’apprentissage qui vous feront du bien.. La vie est faite pour apprendre, n’est-ce-pas ?

Le prochain exercice sera posté samedi . D’ici là, j’aurai peut-être une bonne nouvelle, ou alors une simple confirmation..   Je vous laisse avec cette petite blague qui m’a fait bien sourire :

humour

L’hiver est un printemps qui s’ignore

Cette citation de Montherlant me semble appropriée pour ces derniers jours ; nous sommes en plein dedans, le froid, le gel ou la pluie, ce vent glacé qui nous transperce, c’est pénible , certes, mais le printemps nous paraîtra bien merveilleux après cela..          Je reviens d’Albi (où je me suis senti bien minuscule au pied de sa cathédrale), il faisait très froid, mais au retour , entre Lodève et Montpellier, j’ai pu apercevoir les premiers amandiers… (Déjà ??! un 20 janvier).. Il me semble que c’est de plus en plus tôt, même si cette région est plus chaude qu’ailleurs ; ceux du Vaucluse ne commenceront à fleurir que dans un mois généralement.. Ce sera l’objet de nouvelles aquarelles fleuries..

En avance sur le printemps, j’ai déjà commencé à peindre des paysages colorés des belles saisons :

Paysages dans le mouillé sur mouilléCeux-ci sont peints dans le mouillé sur mouillé, et sur du Arches grain satiné..  Un papier difficile à utiliser ; mais il faut essayer de passer outre les contraintes et les difficultés pour sortir de sa zone de confort.. C’est ainsi que naissent parfois les choses les plus surprenantes..

Je suis en plein travail en ce moment sur la préparation de 2 petits livres de mes aquarelles. Plus petits que le précédent (en nombre de pages et en format). L’un portera uniquement sur mes aquarelles de lavandes, l’autre sera  sur les villages provençaux. Merci à mon fils Valentin qui m’aide pour la réalisation.. J’espère mener à bien ce projet et vous le présenter sur ce blog dans un ou 2 mois..

En attendant, c’est la période du brou de noix :

A droite il s’agit du village de Méthamis. J’en ai travaillé d’autres également sur des oliviers ou une fontaine. Je pense laisser un petit bac de cette technique dans l’atelier de Roussillon quand on rouvrira en avril..  Les teintes sépia ont toujours leurs « aficionados »…

En attendant le prochain exercice (qui aura lieu le 1er février), prenez courage en traversant l’hiver…Le printemps est toujours au fond de nous…

Fruits de la vie

Le travail bat son plein à l’atelier en ce moment, en vue de la préparation de la saison 2020 qui ouvrira le 1er avril prochain..Je n’ai pas encore commencé les huiles, c’est pour bientôt, mais en attendant je décline l’eau et l’aquarelle en séries diverses  : Les paysages, les façades de villages, les rivières, mais aussi le mouillé sur mouillé, le brou de noix, sans oublier les fleurs et les fruits…

Les fruits de la vie, ceux qui nous entourent en Provence.. Il faut les savourer , comme les bons moments qui passent, car c’est cela qui remplit notre passage sur terre ; l’émotion devant la beauté, la saveur gardée en mémoire, tout ce qui doit nous faire prendre conscience de l’éphémère de notre présence, et donc de l’importance de donner un sens à tout cela..  Nous sommes un peu comme des fruits qui mûrissent, après la fleur, nous finirons par  donner à l’autre le goût de notre  connaissance ou de l’expérience.. Même si elle n’est que partielle ou infime, elle a son importance..

Le sujet de l’exercice proposé ce mois-ci est un aussi un chemin initiatique. Je voulais le dédier à Mireille et Eric, habitués des précédents exercices, qui se sont mariés en ce début d’année. Je réitère mes souhaits de bonheurs et mes félicitations, et je vous vois marcher sur ce ponton vers la lumière, sur le lac d’une eau sereine… Quand la musique épouse les mots (si bien choisis) il ne peut naître que les merveilles de l’Harmonie.. On vous embrasse..

Je voulais aussi remercier pour tous les voeux que j’ai reçus, auxquels je n’ai pas le temps de répondre individuellement, de même un immense merci à ceux qui ont voté pour moi au concours Pratique des Arts..  Qu’importe le résultat au final,  quand le magazine paraîtra  je serai très heureux si je suis visible parmi les gagnants, sinon , au moins j’aurais essayé..

Un dernier mot concernant la galerie de Roussillon cette année ; certains m’ont demandé qui allait remplacer mon collègue Bernard Troublé.. Vous aurez cette information prochainement ; et je ferai un lien vers son site.

En attendant, je voulais mettre à l’honneur l’un des fruits de ma vie… Ma fille Inès.

dessin d'Inès 20Ce travail qui a eu 10/10 méritait sa parution dans ce blog ; à 15 ans je n’étais pas capable de dessiner comme ça..

A bientôt !

 

(G) Rêves…

I have a dream.. aurait dit Martin Luther King, d’une société où les grévistes (quelques soient leurs bonnes raisons) permettront aux autres français de pouvoir travailler ou se déplacer..  Je fais le rêve d’une société où les lubies d’une vie « comme avant »   ne s’opposeront pas aux lobbies d’une vie exagérément consumériste et destructrice de la planète.. Je fais le rêve d’une fin de ces incendies qui n’en finissent plus, après le Brésil, la Californie, l’Australie, comme si le réchauffement de notre monde n’était encore qu’un discours alarmiste de scientifiques ou d’une adolescente effrontée.. Et comme cela ne suffisait pas, il faut qu’un chef d’état décide de ranimer des tensions internationales en jouant les gros bras.. Je me demande parfois si ce Trump n’est pas la pire des catastrophes depuis quelque temps…

Enfin ; je fais le rêve que 2020 continuera bien mieux qu’elle n’a commencé, qu’elle soit plein de positif , comme une rivière de petits bonheurs et de lumières qui nous rafraîchissent et nous éclairent en même temps…

D'eau, de pierres et de lumière (25 x 50 cm)   Que cette aquarelle récente en soit l’illustration..

Deux choses pour terminer :

Je viens de mettre à jour mes dates de stage pour le premier trimestre 2020 ; vous pouvez jeter un oeil sur l’onglet cours/stage  : il y aura le 29 et 30 janvier, le 25, 26 et 27 février et enfin le 18 et 19 mars. Donc, si vous êtes disponible et intéressé(e), n’hésitez pas à réserver une ou plusieurs demi-journées et de m’envoyer un email.. Je pense (enfin j’ose espérer) que les grèves seront terminées d’ici là et que les gens pourront se déplacer normalement.. (Au cas où, il reste le vélo ou la descente des fleuves et rivières en canoë…)

Autre chose, je participe encore une fois au concours Pratique des Arts ce mois-ci, le thème était l’hiver. C’est avec plaisir que j’accepterais des votes de votre part sur les 2 aquarelles que j’ai postées :

http://www.pratiquedesarts.com/votez-formulaire/galerie/index.php?p=5

Je vous ai mis ici le lien de la page 5 ou se trouvent mes visuels, parmi les 500 qui  concourent également.. Bon, comme d’habitude, de très bonnes oeuvres, et notamment des participants qui n’ont plus rien à prouver puisqu’ils sont régulièrement dans ce genre de magazine en y ayant des démos ou des articles.. Nul doute qu’ils feront partie des élus..     I have a dream qu’une fois dans ma vie,  j’aurai une parution dans ce genre de revue et pourrai la montrer fièrement à mon père et mes enfants..

L’espoir fait vivre…

Il faut juste se laisser guider…

se laisser guider

Une année flamboyante

20 ans ! Quel bel âge… Cela fait donc 20 ans que nous sommes rentrés dans les années 2000, et dire que le temps passe vite est devenu un euphémisme.. Les aquarelles de mes années 90 me semblaient minables à l’époque, celles d’après ont eu la mansuétude de l’expérience, mais surtout la confirmation que l’on ne cesse jamais d’apprendre.. Il en faut de l’abnégation, de l’espoir, du courage, pour se convaincre qu’une aquarelle ratée n’est pas la fin du monde ; tout juste une étape de plus dans notre évolution d’artiste..  Et ce blog est là pour rappeler que le chemin de peindre et le chemin de la vie sont semblables en bien des points.. Apprendre et avancer.

Je vous souhaite donc une année pleine de sérénité, d’harmonie, pleine d’acceptation aussi de ce qui ne va pas toujours dans notre sens mais qui est parfois un passage obligé pour évoluer, je vous souhaite aussi la santé, ne serait-ce que cette chance folle de pouvoir ouvrir les yeux, d’entendre, de sentir, de marcher, et de pouvoir guider un crayon ou un pinceau au bout de votre main.. Je vous souhaite de pouvoir toujours vous émerveiller devant la beauté d’un arbre ou d’un ciel rougeoyant,  d’avoir la chance d’être bien entouré, et d’en être conscient, car les proches sont notre vraie richesse..

J’ai eu la joie d’avoir mes 4 enfants à mes côtés lors de Noël ; un luxe inouï en ces jours de grève des trains.. Et j’ai donc pu recevoir pas moins de 7 blocs de papier Arches (!) de différents formats, de quoi tenir quelques années… Vous en verrez l’utilisation progressivement ici..

Demain sera proposé un autre exercice sur mon site ; de même, je proposerai bientôt des dates de stages en janvier ou février pour ceux qui seraient intéressés..

Que cette année vous soit flamboyante, comme cet arbre bien connu en Martinique, qui illumine de ses couleurs les journées ordinaires…

Le grand flamboyant rouge (30 x 30 cm)

Conquérir sa joie vaut mieux que s’abandonner à sa tristesse. (A. Gide) Le grand flamboyant rouge (30 x 30 cm)