Un parfum de l’Avant

Je ne suis pas de ceux qui pensent que c’était forcément mieux avant ; même si je garde une douce nostalgie des années 70 et 80, les années 2000 ont aussi eu leurs charmes et il faut se dire que chaque jour est une chance. On peut se focaliser sur ce (ceux) qu’on a perdu, mais il ne faut pas négliger ce que l’on a appris et ce que l’on a gagné. les rencontres font partie de ce lot.

En ce jour de fête des mères (bien que la mienne ne soit plus là depuis 6 ans) je tenais à rendre hommage à celles qui ont leur importance, même si elles ne sont pas parfaites, et en guise de cadeau je dédie ces quelques aquarelles de lavandes faites récemment..

Un parfum de lavandes, un peu en avance (il faut attendre encore une quinzaine de jours pour le début du fleurissement) mais ce sont des images toujours agréables de l’été en Provence..

Voilà que mai se termine et le bilan de ce bout de mois à la galerie se révèle très encourageant.. J’ai eu la chance de vendre ma rivière sous les arbres (à des gens charmants que je remercie encore), ce qui m’encourage à peindre encore avec passion, surtout quand je vois l’émotion et le ressenti devant mes créations. C’est bien pour cela… C’est pour vous que je peins.

Je n’ai de cesse de remercier tous ceux qui m’ont aidé, d’une manière ou d’une autre, durant ces derniers mois, par des cours, des aquarelles achetées, ou simplement des échanges cordiaux ; les mois de covid ont été bien plus facile à traverser ainsi.

Il y a de quoi se remettre en questions quand on traverse de longues périodes de confinement et de doutes sur la voie que l’on a choisie, mais certaines personnes ont été essentielles (alors que l’on était plus considéré comme tel) et je leur en suis fort reconnaissant..

Cet autre paysage est pour vous. En paraphrasant Barbara je dirais « Nous irons voir ensemble les lavandes fleuries et déambulerons dans les herbes flétries.. » La chaleur est de retour, les parfums de l’été vont se rappeler à notre bon souvenir.. Profitons-en..

Dès demain, et non mardi, je proposerai un nouvel exercice. Il concernera un village vauclusien, pour être assez proche du modèle de la porte de Murs que certains ont déjà choisi.

J’en profite pour rappeler à mes élèves de Velleron et Pernes que la reprise se fera le 9 , le 11 et le 15 juin. N’hésitez pas à me recontacter pour confirmation. Autre info importante : j’ai arrêté une date pour mon premier stage à Roussillon cette année ; ce sera le 5, 6 et 7 juillet prochain. Vous trouverez les précisions sur l’onglet cours/stages de ce site. Attention, les places sont limitées à 4 ou 5 personnes.

Bon, je vous laisse. Roland Garros commence bientôt ; je n’ai pas été admis dans le tableau final (ce n’est pas à cause de l’âge mais mon emploi du temps est très chargé.. ), c’est bien dommage, car j’aurais donné la leçon à certains espagnols.. Ce sera pour une autre fois..

A bientôt et bonne fête à toutes les mamans !

Profonde Culture du Rêve

« Vous proposez du rêve aux gens.. » C’est souvent ce genre de réflexions que l’on entend à la galerie, cela fait grand honneur et grand plaisir , surtout quand on se dit que si une seule personne est touchée par notre peinture notre rôle est réussi..

Cela fait donc une semaine que la galerie est ouverte, (sans rendez-vous je précise), et les visiteurs sont quelque peu revenus, même si pour certains le monde de l’Art est un peu celui d’une bibliothèque pour des participants de la télé réalité.. Un autre monde. Celui de l’émotion partagée, au delà de la simple technique, celui du rêve emmené..

Alors que la vaccination suit son cours en France et dans le monde, il est question (parfois avec excès et passion) de la possibilité d’un pass sanitaire.. Rassurez-vous, si vous n’êtes pas vacciné ou immunisé, je vous demanderai juste votre test PCR , à savoir : votre Profonde Culture du Rêve.. C’est cela qui nous lie vous et moi. Certes, j’aurais pu vous demander votre Test du Parti Communiste Républicain (mais ça n’existe pas..), ou encore votre test Pizza-Couscous-Ratatouille (pour connaître votre attirance alimentaire), ou encore votre test Perplexe Complotiste et Révolté, mais bon , il n’en sera rien.. Venez comme vous êtes (comme dirait le slogan d’une enseigne de fast food), vous ne serez pas jugés ou triés ; juste une once de respect vous sera demandé.. Sachez, pour la petite histoire, que PCR veut dire Polymerase Chain Reaction.. C’est un peu moins fun…

La vie d’artiste est assez difficile, mais le choix est assumé, et c’est un cadeau immense de pouvoir faire ce métier de passion… Bon, je ne pourrai pas rivaliser avec Bernard Arnault dans les revenus, mais qu’importe… Je suis persuadé de réussir de meilleures aquarelles ; chacun son domaine.. Voilà, voilà, voilà qui je suis..(tiens , ça me rappelle une chanson..), c’est ma gueule, c’est mon cri …d’aquarelliste, pas grand chose en somme, mais un monde infini de créations à venir..

Ces 2 exemples de triptyques sont des parts de cet univers intérieur.

Il y a aussi cette dernière aquarelle sur un champ de coquelicots, caressé de l’ombre des arbres :

Il y a des champs magnifiques en ce moment autour de Roussillon, j’ai la chance de pouvoir les admirer quand j’arrive à vélo.. Beauté fragile, à peine cueillis ils ne tiennent pas longtemps.. c’est un peu comme les belles choses, les beaux moments d’une vie, il faut les vivre pleinement et les apprécier car les souvenirs ne valent pas l’instant présent.

Avec retard j’ai pu terminer mes commentaires sur vos exercices ; de magnifiques réalisations comme souvent.. J’ai aussi posté un dernier sujet pour mes élèves de Velleron/Pernes que vous pourrez choisir de réaliser aussi ; le prochain sera mis en ligne lundi ou mardi..

Bonne fin de semaine à vous, sans oublier de rêver, car c’est ce qui nous tient éveillé..

A bientôt !

Préférez l’Art Messager

Si vous hésitez encore sur le choix du vaccin contre le covid (si ce n’est pas déjà fait) je vous conseillerais celui à l’art Messager. C’est presque comme celui de Pfizer sauf que l’Art a remplacé l’ ARN , l’acide ribonucléique.. C’est un peu facile et simpliste comme formule, je l’avoue, mais en ces temps où la libération des contraintes vient envahir la France et beaucoup d’autres pays, on peut se satisfaire de petits clins d’oeil sur notre profession..

Hé oui, ça y est ! Les ateliers d’artistes (entre autres) sont désormais ouverts.. Bon, il est normal que les gens se soient rués d’abord dans les cafés et restos , (le ventre est toujours plus important pour certains), l’Art ne nourrissant pas toujours son homme (hormis l’Art culinaire) peut-être que viendra le temps de recevoir des visiteurs vraiment intéressés dans nos ateliers.. Les deux premiers jours d’ouverture n’ont vu aucune vente d’aquarelle, hélas, juste quelques visiteurs , souvent peignant aussi et demandant conseil, mais je ne me lamente pas, je garde espoir pour ce week-end prolongé de la Pentecôte qui arrive..

Vous avez été très nombreux à me souhaiter une bonne reprise de la galerie et cela me touche.. Merci beaucoup ! Ces allées et venues vers Roussillon et mille petites choses à faire et à gérer m’ont complètement débordé.. J’ai accumulé beaucoup de retard sur mes cours par internet ou des réponses à des mails et j’en suis désolé.. Je prends le temps d’écrire cet article mais c’est en coup de vent.. De la même façon que j’ai posté vos réponses à l’exercice sur le champ de coquelicots.. Je tenais à vous dire à ce sujet que je ne peux valider trop de commentaires des uns et des autres, donc ne vous étonnez pas si vos commentaires disparaissent ou ne paraissent pas, même si je suis débordé je tiens à garder quand même le contrôle de ce qui se passe et se dit sur mon site.

Bien sûr, vous comprendrez que je n’ai pas eu le temps de peindre le sujet d’exercice. Voici quand même deux aquarelles récentes sur le même thème :

Un simple cabanon devant un champ de coquelicots. Mais la simplicité a parfois ses charmes.. Celui-ci est peint sur papier Canson Montval. Voici une autre aquarelle, plus grande cette fois, avec un grand arbre au bout du chemin :

C’est sur du papier Arches ; on peut voir la différence dans les fondus des arrière-plans..

J’ose espérer que ces aquarelles trouveront acquéreur dans les jours à venir à Roussillon.. Après ces mois de privation de sorties culturelles, soi- disant « non essentielles », certains se sont rendus compte que l’Art est un messager du rêve, d’une certaine forme de bonheur et d’évasion, qu’aucun écran d’ordinateur ne peut remplacer..

Une info importante pour finir : cela s’adresse à tous mes élèves de Pernes et Velleron. L’autorisation n’est toujours pas donnée pour avoir accès aux salles de cours, et donc la reprise ne se fera qu’à partir du 9 juin. Autrement dit, juste pour 3 cours avant les vacances de juillet. Bon ; vais-je encore m’étonner ou râler sur l’incongruité d’une telle décision alors que les gens en terrasse des cafés sont bien plus serrés que dans une salle de 30 m carré où nous serions 5 ou 6 ..? Il reste bien sûr la possibilité de faire cours en plein air, en attendant, mais cela ne satisfaisant pas tout le monde.. (Certaines se plaignant de la fraîcheur s’il fait moins de 20 ° ou de la chaleur s’il fait plus de 25 °… et je ne parle pas du trop de vent ou trop de moustiques..) Bref ; encore des choses à m’occuper dont je me passerais bien. Je vais bientôt renseigner sur l’onglet de mes cours les infos concernant les reprises éventuelles de certains cours et la tenue de stages.. (Sinon, que les concernés n’hésitent pas à m’appeler pour en savoir plus..)

Je vous souhaite un beau week-end prolongé, parmi les champs de coquelicots ou les discrètes beautés qui n’attendent que votre regard..

A bientôt !

Un monde fou

A 3 jours de l’ouverture officielle (autorisée) de la galerie de Roussillon c’est un temps automnal qui précède l’été.. Le monde est bizarre, un peu fou sans doute, au regard de ce qui se passe dans certains pays, comme si l’épidémie n’avait pas suffi à faire prendre conscience de l’importance de la vie, humaine , tout comme de la vie animale et végétale de la planète.. Aussi, j’ose espérer que les forêts amazoniennes brûleront moins et que les océans seront moins les poubelles de plastiques qu’ils sont devenus pour que tout avance dans le bon sens..

Dans ce monde fou je continue à peindre ; toujours dans l’espérance de vivre de ma peinture, malgré les vents contraires, car j’ai appris que les bonnes volontés sont toujours respectées ou exaucées..

Pour ce week-end prolongé de l’Ascension je suis donc allé 2 ou 3 fois à Roussillon.. Il y avait un monde fou…!

Des centaines, voire des milliers de visiteurs, comme aux plus belles heures des derniers étés, et hélas, considérées comme « non essentiel » toutes les galeries étaient fermées.. Presque.. Comme vous le savez, il était possible de n’ouvrir que sur rendez-vous, 2 personnes à la fois.. Etant présent sur place pour aménager la galerie j’ai pu « autoriser » quelques personnes qui pointaient la tête à entrer pour un « rendez-vous »… Une vingtaine sur le week-end ; et miracle ! J’ai vendu !! Notamment ma dernière version de l’Aigue brun (fait en exercice pour élèves) et quelques triptyques.. Un vrai bonheur.. Bien sûr, une vingtaine de personnes sur des milliers ce n’est pas grand chose, et sans doute qu’en temps « hors covid » j’aurais eu davantage de visiteurs et de ventes, mais cela a ranimé la flamme.. En voyant les files d’attente interminables devant les glaciers, je me suis dit que j’aurais dû proposer des glaces moi aussi.. Parfum Orange de Chine, Green gold ou Rose opéra… (Je ne suis pas sûr que le parfum Caput mortum aurait eu beaucoup de succès..) ; J’aurais fait fortune, c’est sûr..

Bref, ce début prometteur malgré tout, m’a enclin à retravailler certaines aquarelles, pour rajouter « un petit plus », un détail par-ci par là.. Par exemple :

Ceux qui connaissaient les premières versions auront constaté les différences, et pour la dernière, un recadrage..

Enfin là aussi j’ai rajouté quelques coquelicots pour rendre plus attractif l’ensemble.. Pas de chat ni de tortue, mais si vous regardez bien il doit y avoir quelques moucherons et pucerons que j’ai rajoutés dans la végétation.. Beaucoup de choses que l’on fait sont invisibles pour les yeux, et pourtant elles n’en sont pas moins essentielles..

Les coquelicots sont de retour, bien sûr, et c’est le sujet proposé depuis hier sur mon site . Je suis passé devant ce lieu qui se situe entre L’Isle sur sorgue et Fontaine de Vaucluse, à vélo ; hé oui, comme vendredi je suis allé à Roussillon (plus de 3 h aller-retour) à vélo, et j’en profite pour faire des photos.. Les roses, les iris sont magnifiques en ce moment..

Je ne sais pas si c’est très sage (écologiquement) ou très fou, mais j’essaye d’avancer.

« C’est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous. « (Erasme)

Soyons donc un peu fou de temps en temps, même à croire que dès mercredi (et l’ouverture de la galerie) les choses changeront..

A bientôt !

Cool comme de l’eau

Il pleut. C’est merveilleux.. je ne poursuivrai pas ces quelques vers de Francis Carco, l’essentiel étant dit par les actes plus que par les paroles ; la pluie est nécessaire pour traverser les 3 mois de sécheresse que les spécialistes climatiques prévoient maintenant , et en tant qu’aquarelliste je ne sais que trop bien l’importance de l’eau..

Je suis passé ce week-end à Roussillon préparer l’accrochage et nettoyer la salle ; il y avait un monde fou !! Quel dommage d’être interdit d’ouvrir.. Les gens défilaient dans les rues, limite tambourinaient à la porte en hurlant, réclamant des autographes, (et plus encore..), comme à un concert des Beatles à leur belle époque… Bon, j’exagère un peu , certes, mais il va falloir de la patience (une bonne semaine) avant de pouvoir ouvrir.. Enfin..

Je rappelle que la prise de rdv est possible ce week-end de l’Ascension. La disposition change un peu dans la galerie, j’ai mis plus en avant mes rivières, un peu moins mes paysages dans le mouillé ; il faut dire qu’il y a tellement de choses que ce n’est pas évident de montrer la diversité de son travail sans surcharger l’espace.. Imaginez : mes rivières, mes paysages dans le mouillé, mes paysages provençaux (lavandes, coquelicots), mes ruelles, mes fruits et fleurs, mes brous de noix et mixtes, mes triptyques et panoramiques, mes nus, mes huiles, sans oublier que je partage l’espace avec Annissa O et un petit peu Bernard Troublé, bref, vous comprendrez qu’il n’est pas évident de gérer l’espace de la galerie..

Vous comprendrez aussi qu’avec tout cela il faut préparer les aquarelles (les mettre sous passe-partout et sous plastique, d’autres à encadrer) je n’ai guère eu le temps de peindre l’un des exercices proposés.. J’en ai profité plutôt pour retravailler certaines aquarelles, comme celle-ci :

Certains pourront relever (comme au jeu des 7 erreurs) les différences avec la première version. Un indice : il n’y a pas de chat ajouté. Mais peut-être est-ce le symbole d’un embarquement pour une nouvelle aventure, sans covid, ou alors beaucoup moins.. Il y a des fois où la vie semble couler comme de l’eau, douce mais inarrêtable, vers le destin qui nous est promis. On se laisse emporter, cool mais sans couler, au milieu des couleurs qui subliment les paysages qui nous entourent.. Voilà . C’est une métaphore appropriée pour décrire le voyage d’une réalisation d’aquarelle en mouillé sur mouillé..

C’est le cas de cette interprétation, en jaune et bleu, juste pour voyager ; au fil de l’eau..

Les chiffres de l’épidémie sont encourageants, cela s’améliore, tout comme les ouvertures à la vaccination pour le plus grand nombre.. Notamment pour les 18 – 25 ans bientôt ; cela correspond à ma tranche d’âge (…..quoi ???) donc les choses avancent dans le bon sens.. Bon, je ne suis pas du genre à faire l’apologie de la vaccination ou le contraire, ce qui me déplait c’est la fracture que cela risque d’opérer dans la société entre les pro et les anti vaccins.. La vie passe déjà si vite, pourquoi tant d’intolérance..?

Personnellement cela doit faire au moins 20 ans que je n’ai pas eu de grippe ou de gastro ou de choses similaires ; un petit rhume parfois en hiver , pas grand chose.. Ce doit être l’alimentation, peut-être.. Un litre de vodka suivi d’un litre de vinaigre blanc chaque matin à jeun …

Bon, dois-je préciser que je plaisante ?

Les jours meilleurs arrivent, illuminés de soleil…

Restez cool….

Rendez-vous et prix

Enfin une date ! Le 19 mai sera donc le jour de la réouverture de nombreux lieux (dits « non essentiels ») et donc parmi eux : notre atelier galerie à Roussillon..

Bien sûr nous aurions aimé profiter du long week-end de L’Ascension (du 13 au 16 mai) mais le gouvernement en a décidé autrement. (Peut-être avec raison, pour éviter les afflux sauvages et les excès d’une fin de « diète » incontrôlables..). La galerie ouvrira donc officiellement le 19 mai cette année, mais sachez qu’il sera possible de prendre rendez-vous avant (par téléphone ou mail) pour le fameux « clic & collect » qui nous est autorisé. Si par exemple vous êtes dans la région entre le 13 et le 16 mai je pourrai venir vous ouvrir la galerie. (Deux personnes maximum par rendez-vous). Ces chanceux pourraient voir en avant première mes aquarelles récentes, mes triptyques, mes rivières, etc… Avis aux amateurs ; on ne sait jamais…

Rendez-vous est donc pris pour la mi mai ; concernant la reprise des cours j’attends toujours l’aval de la mairie (qui attend l’aval de la préfecture, qui attend l’aval du gouvernement..) pour reprendre ENFIN avec mes élèves.. Je dois avouer n’avoir pas vraiment compris que l’on interdise des ateliers de 4 à 6 personnes (masqués et hydroalcoolisés) dans des pièce de 30 m carré, une table chacun, alors que les brassages bien plus nombreux et risqués étaient autorisés dans les supermarchés et certains transports… Mais bon ; je dois faire partie des râleurs de français qui n’ont rien compris.. Désolé..

Si tout va bien donc, il est possible que certains cours reprennent le 19, le 21 et le 22, puis le 25 à Pernes, mais rien n’est sûr à ce jour. Que les concernés n’hésitent pas à me contacter dans 2 semaines ou consulter mon site et l’onglet « Cours/stages ».. Si les cours reprennent, il faudra me rappeler comment je faisais ; après tout ce temps je pense avoir oublié.. Il me semble que j’avais un fouet pour punir les mauvais élèves (je ne suis pas sûr), et que je passais mon temps à hurler dans leurs oreilles (là non plus je ne suis pas sûr), mais vous me direz.. Avec le temps va, tout s’en va….etc… (on oublie la pédagogie..)

Précédemment je vous avais montré une aquarelle en cours de réalisation ; un grand format. La voici terminée maintenant :

Son titre : Jour paisible en Provence

Une attente de ce que l’on souhaite vivre pleinement, le calme et la beauté des lieux qui nous entourent, le murmure d’une fontaine, la rencontre d’un chat..(J’ai voulu mettre une tortue mais j’ai changé d’avis..*).. Bref ; le charme de la Provence…

Tous ces mois passés comme une longue parenthèse ont forcément provoqué des remises en questions, des doutes sur notre voie, sur notre façon de consommer et de mener notre vie et nos rêves.. Je ne sais pas pourquoi mais je vais renoncer à ouvrir une boite de nuit. J’ai un doute. Je devrais plutôt tenter une reconversion en tant qu’influenceur(ses) ; quand j’ai appris que certaines gagnaient en un mois ce que je gagne en 10 ans environ, je me suis dit que ça valait peut-être le coup de travailler 3 ou 4 mois en mettant en avant des produits, et puis prendre sa retraite.. Bon, après , je ne pense pas que promouvoir le caput mortum au profit d’une marque d’aquarelle quelconque fasse de moi un grand et riche influenceur instagram.. Désolé ; je resterai un simple artiste peintre. Cela reste une formidable aventure humaine, quelque soit le prix que l’on paye et les sacrifices que l’on accepte..

« Sans ruse et sans détours, sans honte ni mensonge,

Sans qu’un désir nous trompe, ou qu’un remords nous ronge,

Respecter sa pensée aussi loin qu’on y plonge,

Et faire de son Art un jour au lieu d’un songe…/… »

Ces vers sont d’Alfred De Musset (si ce n’est le mot Amour que j’ai remplacé par Art), mais en Art ou en Amour, les choses sont bien semblables..

Je vous souhaite une belle fin de semaine !