La maison aux lavandes

Le quatrième exercice d’été a rencontré un vif succès, et cette fois-ci j’ai eu le temps de le faire aussi ; cette maison au pied de Gordes s’est transformée en maison aux lavandes, même s’il n’y en avait pas.. C’est l’avantage de l’aquarelle..

La maison aux lavandes (35 x55 cm)Le prochain sujet sera proposé demain matin.

Je termine par cette citation transmise par Anne, une des participantes :

« La vraie beauté c’est la différence. C’est important d’avoir confiance en ses propres jugements, ses propres impressions, tout en restant éveillé à l’autre ».

A suivre…

Publicités

Un arbre de paix

Les événements de ces derniers jours ne sont pas franchement très gais, et amènent plutôt vers une montée de la haine envers l’autre, quel qu’il soit. Je me méfie beaucoup de ce que certains médias veulent nous amener à penser, à réagir, en mettant en avant certaines informations plutôt que d’autres.. A l’heure d’internet et des images omniprésentes la manipulation des masses devient facile et il faut beaucoup de recul et de réflexion pour ne pas tomber dans les outrances et les excès de colère .  Et il faut aussi se poser cette question : Quels intérêts servent notre colère et notre révolte ?

Je ne dis pas qu’il faille se soumettre  ou faire comme si de rien n’était ; mais la haine ne sert à rien. Je n’ai pas appris à détester qui ou quoi que ce soit.  Même les pires ordures de l’histoire ou de l’actualité ne m’inspirent de la haine ; la vie est trop courte pour éprouver ce sentiment, je préfère agir à mon niveau, autour de moi, avec un sourire, une écoute, une parole ou  mes aquarelles pour essayer d’adoucir ce monde. C’est peut-être bien naïf, une goutte dans l’océan, mais l’océan est fait de gouttes d’eau..

L'olivier

Embarquer…ou pas

Il m’arrive souvent de retoucher des aquarelles plus anciennes ; mon regard ayant changé, certaines choses qui me paraissaient bonnes me le sont moins quelques mois plus tard..  Cette aquarelle de reflets d’automne semblait se suffire à elle même, juste avec les tonalités et l’ambiance rêveuse..   Mais au bout du compte, après quelques temps d’observation, l’envie d’embarquer pour un nouveau voyage, une invitation à voguer au fil de l’eau , a fait naître cette barque.

Je remarque que j’ai de nombreuses aquarelles comportant une ou plusieurs barques, comme des invitations au voyage..  L’objectif étant d’amener le spectateur de mes tableaux à s’évader, à rêver, peut-être qu’une barque en est le puissant symbole.. Même si le plus beau des voyages est intérieur..

De l’ombre

C’était peut-être ma dernière journée à Mollans sur Ouvèze ce week-end.. Si nous étions un peu plus nombreux (une cinquantaine) que l’an dernier, la disparité des niveaux était terrible.. Difficile pour le visiteur de s’y retrouver au milieu de peintres professionnels et d’amateurs (très amateurs…), dont certains semblent peindre par thérapie, et parfois avec une arrogance certaine..  La baisse des participants à ce genre de manifestation oblige certains organisateurs à recruter le moindre peintre du dimanche pour faire nombre, mais du coup à abaisser le niveau général des exposants ; c’est dommage. Même si je n’oublie pas que j’étais moi même débutant dans la rue il y a 20 ans..   Les commentaires des visiteurs sont des baromètres en général…    Je ne serai pas présent à la manifestation de Malaucène (2ème week-end d’août) à laquelle je participais pourtant depuis 15 ans. Il faut faire des choix pour avancer et se préserver. Cela fait beaucoup de fatigue pour pas grand chose au bout du compte..

Concernant le stage de début août à mon atelier de Velleron, il reste pas mal de places ; je serai peut-être amené à annuler une demi journée ou 2 si je n’ai qu’un participant ..

Pour conclure , une image d’une aquarelle récente : ombre sur les lavandes (43 x 60 cm)

ombres sur les lavandesC’est de saison…

Mollans sur Ouvèze

Ce week-end du 16 juillet je participe à la manifestation des peintres dans la rue de ce petit village médiéval, situé entre Buis les baronnies et Malaucène (derrière le mont Ventoux).

Je crois que ce sera la 19 ème fois que j’irai là-bas. L’année dernière avait été difficile, voire désertique (mais je me souviens que ce qui rend beau le désert c’est qu’il cache un puits quelque part..*). Espérons que la fréquentation sera meilleure cette année, visiteurs comme artistes..

Le salon du Grau du roi a couronné Lessia Scafi, aquarelliste de grand talent, dommage qu’il n’y ait pas plus d’affiches visibles ou de publicités pour ce salon..

Je termine par cette citation, que je trouve très juste, car elle correspond tout à fait au petit  monde des aquarellistes..succès ou échecA bientôt !

Salon d’aquarelle du Grau du roi

Pour la 2ème année je participe au salon d’aquarelle du Grau du roi (30), dont le vernissage a lieu demain vendredi à 18 h 30. J’espère pouvoir y être à temps mais ce n’est pas sûr.. L’invité d’honneur y est Franck Hérété, présent aussi à Rochemaure.

salon d'aquarelle le grau du roiJ’en profite pour dire que j’ai mis en ligne mes commentaires sous les images des exercices pour élèves ; l’ensemble était plutôt pas mal.. J’essaierai de réaliser l’aquarelle de ce cabanon si j’ai le temps.

Pour finir, une pensée pour Claude (qui se reconnaîtra), car je suis marseillais ce soir.. La France y joue contre l’Allemagne en demi-finale de l’euro , et je serai supporter devant ma télé .. Désolé de décevoir ceux qui trouvent ça pathétique, cela fait partie de mes défauts d’aimer des choses bien différentes…

..Résister

C’est très bien

Vous avez été 20 à envoyer une photo de votre aquarelle au bout de 3 jours seulement, quelle rapidité.. Surtout Michèle B au bout de 2 h après la mise en ligne de l’image.. Je compte poster mes commentaires demain, si j’en ai le temps. Prochain sujet lundi 11 juillet.le vieux portailVoici un vieux portail avec des coquelicots devant ; aquarelle réalisée le mois dernier. J’entend souvent cette remarque , à Roussillon ou ailleurs, sur la douceur et le côté féminin de mes aquarelles..  C’est un fait que je ne renie pas, nous avons tous un côté masculin et féminin en nous, et le mien s’exprime par la peinture ; tant mieux ; la recherche de la beauté est au-delà des dogmes et des a priori qui mènent à une pensée unique..

Pour finir, ce post est là pour célébrer la mention Très bien que mon 3ème fils Laurent vient d’obtenir au bac ES.. Des 19/20 en math, anglais et allemand notamment, avec un an d’avance, c’est plutôt pas mal..  Il pourra manger ce soir…

Retour de la biennale de Rochemaure

Hier , avec mon collègue Bernard nous avons été voir la biennale d’aquarelle de Rochemaure (près de Montélimar) ; ce fut très intéressant, et j’en ai appris de belles en discutant avec le président..(président du jury et organisateur). Je n’ai pas eu à me présenter puisqu’il m’avait reconnu ,(?), m’expliquant (que si ma candidature n’avait pas été retenue c’est ) que le salon était très relevé cette année..  Hé oui, 15 aquarellistes étrangers et 13 français (dont il fait partie) illuminent de leur talent les cimaises du château de Joviac.                                                                                                                                              Je dois dire que j’ai préféré les français, notamment Christiane Bonicel, Christine Créhalet, J Cl. Papeix, T. de Marichalar, les sommets neigeux de H. Espinoza, les fondus de M. Kolsek, la précision de F. Hérété et bien sûr les rêveries de Maryse de May..                         Du côté des étrangers j’ai regretté un trop grand nombre de paysages urbains (qui me font moins rêver même si techniquement c’est super) ; j’ai pu cependant admirer les roses de LaFé (sans dessin préalable), les paysages de Ilya Ibrayev, et surtout les danseuses de Anna Ivanova, talent exceptionnel..    Si jeune et si douée, c’est injuste !!                                               Bon sinon, en discutant avec le président j’ai appris des choses (ou des confirmations) concernant le comportement de certains aquarellistes.. qui se prennent pour des divas, ou qui manquent de respect par rapport à leurs stagiaires (un couple célèbre d’aquarellistes notamment…), mais aussi les courbettes de certains pour exposer à tel ou tel endroit, bref, j’ai même appris les raisons de la fin de la biennale de Narbonne..  La question de l’ égo et des susceptibilités de chacun  a évidemment son rôle dans tout ça..    On se serait cru en politique..      Mais s’il faut être un arriviste pour percer dans ce monde, je ne crois pas que cela m’intéresse ; c’est déjà assez difficile d’être artiste et de vouloir vivre de sa peinture..   artiste

Et c’est parti !

Les exercices d’été ont commencé ce matin sur l’onglet indiqué ; j’ai choisi comme 1er sujet quelque chose de facile et d’agréable à regarder : un cabanon avec des coquelicots devant.  Il faut dire que dans la belle région que l’on habite il y a de quoi peindre…

Pensez toujours que l’interprétation d’une photo doit laisser la part belle à l’émotion, au ressenti ; peindre d’après photo demande  une création qui n’est « ni tout à fait la même ni tout à fait une autre » mais que l’on doit aimer et comprendre..(merci Verlaine)..

Un petit mot pour signaler le début de la biennale de Rochemaure (près de Montélimar) dès demain. Je rappelle que j’y ai postulé 4 fois en vain ; la sélection est rude et le niveau très élevé, même si parfois l’on trouve des participants à qui l’on a rien à envier ; mais la décision des jurys (et de leur président) ne peut être discutée ;  il n’est pas évident de se faire une place dans ce milieu (microcosme ?),  peut-être qu’un jour ce sera possible.. Géographiquement je ne peux me déplacer trop loin car je n’ai pas la disponibilité de certains ; la semaine prochaine je participe au salon d’aquarelle du Grau du roi (30); ça reste dans mon rayon d’action…

2eme Salon Aquarelles le 8 juillet 2016