L’entrée du domaine

Un petit miracle… J’ai enfin eu le temps de peindre un des sujets proposés comme exercice sur mon site.. Je le répète assez souvent je sais mais le temps me manque, et j’essaye vraiment de faire de mon mieux..  Je voulais en profiter pour remercier celles et ceux qui me laissent un petit mot avec l’envoi de leur photo et je m’excuse de n’avoir pas le temps de répondre à chacun..

J’ai pris du plaisir à faire cette aquarelle du domaine, j’ai même choisi d’ouvrir un battant du portail, je trouve que ça ouvre plus de possibilités et que c’est plus une invitation au voyage..

L'entrée du domaine (36 x 48 cm) J’ai aimé jouer sur les ombres portées et sur le feuillage ; tout ne me satisfait pas mais c’était une belle aventure..

Peut-être aurai-je le temps aussi de faire le dernier sujet avec la vieille porte..

A suivre…

Quelques dates..

Ce week-end je posterai la dernière photo proposée comme exercice pour élèves ; hé oui le temps est vite passé et la rentrée approche à grands pas.. J’en ai profité pour mettre à jour l’onglet « cours/stages » en y incluant les dates de reprises de mes différents cours ainsi que les dates du petit stage proposé début octobre ; il sera limité à 4 personnes et proposé que le matin.

Je voulais vous montrer 2 images de Roussillon, où le ciel montre parfois de jolies choses..lumière quand mêmeDans un ciel gris, de nuages bas, le soleil est arrivé à percer un trou et à illuminer une partie de la plaine en bas de Gordes.. En réel c’était magnifique, ça n’a duré que quelques secondes, mais certaines secondes valent une éternité.. Et puis le symbole était puissant.

Cette autre photo est un clin d’oeil aux visiteurs de l’atelier de Roussillon, si déconcertants parfois, dans leurs réflexions ou dans leurs apparences…

le lion est mort ce soirCette crinière involontaire de lion m’a bien fait sourire ; j’en ai besoin parfois car la fatigue se fait sentir, le manque de vacances aussi ; ce sera peut-être en décembre…

Avec le temps va…

Les amandiers enfleurs… tout s’en va »,   on oublie… certaines aquarelles mais d’autres restent présentes malgré la fugacité de leur existence à nos yeux..  Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour profiter de cette aquarelle d’amandiers en fleurs, elle est partie pour un autre regard,  hélas,  mais c’est aussi le destin des choses.  Je vous présente sa photo, qui n’en sera que le souvenir, comme le souvenir des belles choses que l’on garde en nous, comme une émotion profonde, bien plus présent  que les choses superficielles qui nous entourent..

Je voudrais aussi terminer par un sourire, une photo de stagiaire (venu d’Italie) de passage à la galerie de Roussillon ; même si ce n’est pas toujours évident de sourire, quand on est fatigué, il faut toujours relativiser, et se dire que l’on a la chance d’être vivant.

sourire de stage

Sujets de stage

Voici les photos des sujets que nous avons travaillé durant les après-midi de stage ; il manque le travail du feuillage de l’olivier, mais c’est quelque chose que j’ai déjà posté auparavant..

Dans la première nous avons abordé comment traiter une façade et du fleurissement ;

La façade provençaleDans la photo qui servait de modèle il n’y avait ni porte en haut des marches, ni collines au fond, ni arbre derrière la maison, ni pierres apparentes… Cela fait partie des choses que l’on peut rajouter pour recomposer une image à son goût..

symphonie en vert et bleu (30 x 40 cm)Dans ce deuxième sujet, avec une photo très verte pour départ, le but était d’apprendre à traiter les verts (avec aussi du bleu, du violet, du jaune…), à faire des tâches d’eau pour suggérer la végétation par endroit plutôt que rentrer dans le détail, et bien sûr tout le début a été travaillé dans le mouillé sur mouillé…

Si j’ai le temps de le faire je posterai un autre jour les sujets abordés en extérieur ; pas évident, vu que je n’ai même pas le temps de faire ceux que je propose en exercice.. Il faudrait plusieurs vies pour  peindre tout ce que l’on souhaite.. Celle que l’on a est déjà tellement courte, passe tellement vite,  que l’essentiel (ce fameux essentiel qui est invisible pour les yeux * )

c’est d’aimer avant tout.

Jours de stage à Roussillon

Ce fut une première d’organiser un petit stage d’aquarelle à Roussillon, avec au programme : travail sur le motif le matin puis dans l’atelier l’après-midi..

Venus de entre autres de Grenoble, Annecy, Belgique et même d’Italie les participants semblent avoir beaucoup apprécié et appris et c’est là l’essentiel.. Il n’est pas difficile de trouver de superbes lieux à peindre tant le village de Roussillon est magnifique ;  il devient d’ailleurs de plus en plus victime de son succès car les touristes cette année n’ont jamais été aussi nombreux.. C’est impressionnant.. Cependant ce n’est pas une clientèle pour la galerie car ce sont surtout des familles et des promeneurs plus intéressés par les glaces et les selfies en tous genres..

Vous trouverez d’autres photos sur l’onglet « cours/stages » de ce site ; l’expérience ayant été concluante il n’est pas impossible que je re-propose cette formule (sur 3 jours, maximum 4 personnes) pour 2018..    Pour l’instant le prochain stage  sera proposé début octobre à mon atelier de Velleron ; je confirmerai les dates bientôt..

Je posterai prochainement des photos de ce que l’on a fait « à l’intérieur »..

Douter et réussir

En général après le 31 juillet « mon moi doute »…

Je ne suis jamais sûr de la qualité de mon travail, et je remets en cause toujours mes dernières aquarelles , mes décisions et mes choix  ; le doute fait partie de ma condition « d’artiste », confirmé ou infirmé par les remarques entendues, par la fatigue cumulée également..

icebergCette image explique parfaitement le mirage de la réussite (d’une aquarelle, d’une vie d’artiste ou même d’une vie personnelle)..  Beaucoup pensent que ça doit être facile, les sourires de façade masquent souvent les difficultés réelles et les sacrifices qu’il faut pour « réussir ».

Mais c’est un choix.

réussir J’aime beaucoup ce texte (dont je ne connais l’auteur),   car c’est vraiment ce que je pense ;  certains vous diront que le temps de lire ce post (1 minute) le footballeur Neymar aura gagné 57 €.. ça paraît surréaliste de gagner des sommes pareilles, et pourtant je ne l’envie pas. Il y a des choses essentielles et sincères dans la vie que tout l’argent du monde ne peut acheter.                                                                                                  Les paroles de la chanson « Il changeait la vie » de J.J. Goldman sont à lire également.

Une petite aquarelle pour finir, juste pour montrer que le ciel peut aussi se traiter verticalement ; cela peut donner une touche nouvelle dans vos aquarelles,  un dynamisme nouveau,  une expérience…

sur la crête

 

 

Crash

Peut-être que je devrais jouer au loto.. Je ne sais pas si c’est de la chance ou l’inverse, mais lors du décrochage du salon d’aquarelle du Grau du roi (lundi), la dame qui exposait derrière mon panneau a carrément fait tomber celui-ci en explosant au sol mes 3 aquarelles… ! Les 3 cadres brisés, heureusement les aquarelles ne sont pas déchirées.. Bien sûr elle était confuse et me remboursera, mais ce n’est pas de veine que cela tombe sur moi.. Même si  je ne suis pas attaché au matériel.    Enfin il y a des choses plus graves dans la vie et la vie justement se charge toujours d’équilibrer les choses.. Quand on perd quelque part on gagne de l’autre. J’ai eu la chance qu’on me réserve l’aquarelle de la treille et de vendre celle de la maison fleurie, j’ai donc essayé d’en faire une version plus courte, axée sur le porche..

Le porche fleuri 2Par ces températures caniculaires, (37° à l’ombre ) on ne regrette pas d’avoir mis la clim à la galerie de Roussillon. Même si les après-midi sont désertés au profit sans doute des piscines…

Un petit mot pour finir pour féliciter Jean Jacques Fanciullotti de son prix d’encouragement au festival des aquarellistes de Bagnols en Beaujolais.

A bientôt !