Les éclaboussures du printemps

Lors de ma descente à Martigues mardi dernier j’ai pu constater la précocité des fleurissements, quels qu’ils soient ; les amandiers sont finis depuis longtemps, mais les cerisiers, les forsythias, les glycines, et même mes sacro-saints arbres de Judée, ont près d’un mois d’avance..  Ouvrez grand les yeux pour en profiter, car ces éclaboussures du printemps sont des beautés qu’il faut garder en nos coeurs.. Un endroit où beaucoup de choses ne meurent jamais.

La peinture permet aussi de rendre presque éternel le charme de l’éphémère. C’est lors du mini stage à Martigues que fut réalisée cette aquarelle :

Printemps vers la Roque Alric (30 x 40 cm)D’après une de mes photos prise à La Roque Alric, dans les dentelles de Montmirail..  Les amandiers sont comme des îlots de lumière dans la verdure, des éclats de diamant  qu’il faut éviter pour les faire ressortir.. Cela me fait penser à ma façon ridicule de passer la tondeuse dans le jardin , quand je zigzague pour éviter les violettes, ou les muscaris en ce moment.. Elles ne sont pas grand chose pourtant, mais j’ai toujours une faiblesse pour les beautés discrètes…

Autre chose, ce soir, aura lieu le vernissage de l’expo de mes élèves de Pernes et Velleron à la chapelle des pénitents :

expo élèvesPrès de  80 peintures accrochées, près de 30 exposants, âgés de 13 à 83 ans (même si le nombre des années n’est qu’un leurre sur la réalité du coeur), cela vaudra la peine d’être vu..   J’en posterai des photos la prochaine fois..

Dimanche : ouverture de l’atelier de Roussillon. Les premiers visiteurs auront la primeur des nouveautés.. Alors si vous passez par là,  faite un petit tour…

Cela fait du bien de s’éclabousser les yeux de temps en temps…

Publicités

Retours de stage

Cette semaine va être très chargée, et je me dépêche de poster ce petit article concernant le stage de la semaine dernière..    Voici donc quelques photos de sujets qui ont été abordés (sur le thème des fleurissements printaniers) :

L’église du Beaucet, un chemin fleuri vers le Ventoux, et enfin cette maison dans les genêts (derrière laquelle j’ai rajouté un cyprès)..  J’en profite pour saluer et remercier celles et ceux qui sont venus de loin pour ce stage, les fidèles de la région d’Arles, et de Grenoble notamment..

Concernant les exercices sur mon site, vous comprendrez que je n’ai pas le temps de poster des commentaires pour le moment ; le prochain sujet sera proposé dans une semaine..

Dans ce tourbillon d’événements qui se profilent (stage, expo élèves, réouverture galerie) j’essaye malgré tout de trouver le temps de peindre, mais surtout d’admirer les explosions de fleurissements , tout autour de nous, dans le temps magnifiquement ensoleillé  que nous avons.. Les fleurs sont éphémères, mais l’empreinte de leur beauté et de leur parfum reste bien plus longtemps en nous..

s'épanouir

Rester zen

Voici l’aquarelle réalisée d’après la photo donnée en exercice sur mon site :

Les deux arrosoirs (30 x 40 cm)Je l’ai donc peinte pendant le stage, en démo, hier ; j’ai finalement changé d’avis concernant la rampe à gauche, et joué davantage sur le fleurissement.. Ce n’était pas nécessaire de mettre 2 fenêtres, ni de chat, puisque les arrosoirs faisaient déjà le sujet. J’ai enfin pensé à mettre des reflets sur la vitre pour ne pas la laisser trop noire..

En fonction de mon temps je posterai quelques commentaires sur les réponses que j’ai reçues..

La préparation de l’expo des élèves, de mon stage à Martigues mardi prochain, et bien sûr la réouverture de l’atelier de Roussillon (dans 10 jours) me prennent beaucoup de temps..  Je parlerai une autre fois des autres aquarelles réalisées pendant le stage.

Une petite anecdote pour finir. Elle concerne l’histoire d’une aquarelle que je vous avais présentée il y a quelques semaines sur ce blog : Instant zen (30 x 40 cm)De retour de vacances en février, j’ai eu la joie d’avoir la demande d’achat de cette aquarelle, suite à un coup de coeur. A expédier donc.  Mais dans la précipitation je me suis trompé d’un chiffre dans le code postal, (pour la première fois depuis 5 ans), et donc l’aquarelle s’est enlisée dans les méandres de l’incompréhension postale… Malgré mes nombreux appels ou mails aux services colissimo, l’adresse n’était pas modifiable, et malheureusement l’acheteur , du fait de l’attente, regretta son achat coup de coeur et je dû lui renvoyer son chèque.. Les tribulations de cette aquarelle continuèrent quelques jours, puisque de manière incompréhensible elle arriva malgré tout chez le destinataire (3 semaines après l’envoi).. Refusée, elle a donc retraversé la France et m’est revenue la semaine dernière.. Saine et sauve…

La morale de cette histoire est dans le titre de cette aquarelle : Instant zen.

Il faut en effet rester zen quand nos erreurs nous renvoient à notre réalité ; l’imperfection est de ce monde, il faut de la patience, de la tolérance, quelque soit le domaine où l’on se démène..

J’en ai déduis que cette aquarelle n’était pas destinée à cet acquéreur  finalement, mais qu’elle a fait tout ce chemin pour rejoindre la personne qui lui tendra les bras.. Un autre jour ; sans doute à l’atelier de Roussillon.  Vous le savez,  » Il n’y a pas de hasard, il n’y  a que des rendez-vous »..

A bientôt donc !

Oliviers en Luberon

Il y a une région magnifique, à l’est d’Avignon, connue du monde entier comme un petit paradis, un lopin de Toscane, qui abrite des villages aussi beaux que Gordes, Roussillon, Bonnieux, Ménerbes, Oppède, Lacoste, etc…  sans oublier Lourmarin et Ansouis de l’autre côté du Luberon.. Hé oui, c’est dans ce lieu que beaucoup de mes  photos  m’inspirent pour de nouvelles aquarelles..

Oliviers en Luberon (50 x 65 cm)Cette dernière est un grand format ;  j’ai voulu rendre hommage aux oliviers provençaux, parsemés de quelques coquelicots hérauts des jours ensoleillés à venir..

Cette aquarelle sera visible à l’atelier de Roussillon qui ouvrira ses portes dans 15 jours ; déjà..  D’autres inédits vous y attendront, mais pour ça il faudra se déplacer. Je n’y mettrai pas des aquarelles de Martinique, sans doute qu’elles feront « hors sujet » à mon avis, mais elles restent disponibles sur internet.

Il vous reste 4 jours pour participer à l’exercice de l’escalier aux arrosoirs ; ma version sera réalisée mardi pendant le stage.

A bientôt !

prendre son temps

Tout le reste n’est qu’attente

 » Nous ne vivons que pour découvrir la beauté. Tout le reste n’est qu’attente. » (K. Gibran)

D’où qu’elle vienne, quelque soit le sujet, quelque soit le paysage, la beauté est au coeur de nos recherches picturales.  De la  Bretagne à la  Provence, d’Alsace aux Pyrénées, elle est aussi présente , et même jusqu’aux Antilles, dans les paysages martiniquais qui m’ont  vu grandir.

Les pitons du Carbet (30 x 40 cm)

Les pitons du Carbet ( 30 x 40 cm)

Cette aquarelle fait partie des quelques unes qui sont sur l’onglet « Inspiration Martinique » que j’ai ouvert sur ce site il y a trois jours. Vous y verrez également des huiles, plus anciennes, mais que j’ai retouchées récemment.  Je pense qu’il est aussi agréable de voir d’autres paysages que les « classiques » de Provence auxquels vous êtes habitués sur mon site.

Enfin, pour les « aficionados » de la douceur provençale et de ses couleurs toutes aussi chatoyantes , voici quand même une preuve que je ne vous abandonne pas :

Le cabanon abandonné (40 x 50 cm)La beauté est partout.

N’oubliez pas d’en être conscient(e) et d’ouvrir les yeux…

Certains regardent la vase

« Certains regardent la vase au fond de l’étang, d’autres contemplent la fleur de lotus à la surface de l’eau ; c’est un choix. » (Dalaï Lama).

On peut aussi choisir de ne regarder que les erreurs  et manquer de mansuétude envers  les autres, ou soi-même,  alors que se tromper fait partie de notre humanité.   Je me suis déjà trompé de nombreuses fois, et je pense que je me tromperai encore ; je n’ai pas fini d’apprendre. La tolérance, la patience, l’humilité, sont des vertus qui se perdent hélas de nos jours, et il en faut si l’on veut vivre dans cette société où les moindres faux pas sont guettés et critiqués..

Je ne fais pas tout bien, mais j’essaye de faire de mon mieux, avec maladresse, parfois, mais en choisissant de toujours regarder la fleur de lotus plutôt que la vase d’où elle sort..    La vie est trop courte pour se lamenter.

Fleurs de Lotus (20 x 30 cm)Cette dernière aquarelle date d’hier ; c’est un sujet délicat, et la difficulté résidait autant  dans la couleur des feuilles que des pétales..

Cette autre version ne se consacre qu’à la fleur et son bourgeon. La fleur de lotus était considérée comme la fleur parfaite chez les hindous .Fleur de lotus et son bourgeon Je dois avouer avoir été inspiré par les fleurs que j’ai vues lors de ma visite au jardin de Balata (en Martinique). Je prévois d’ailleurs de peindre des roses de porcelaine, des balisiers, ou encore des oiseaux de Paradis prochainement, si le temps m’est donné..   A propos de la Martinique, mon île natale, je compte prochainement ouvrir une page sur mon site dédiée à mes peintures sur les paysages de là-bas..

D’où qu’elles viennent, on ne peut renier ses racines.

Je vous souhaite une belle fin de semaine, fleurie et souriante, dans la joie de peindre et de s’émerveiller ..

A bientôt !

« Nous participons tous à la création. Nous sommes tous des rois, poètes, musiciens ; il n’est que de s’ouvrir comme un lotus pour découvrir ce qui est en nous. »              (H. Miller)

En avance

Je viens de mettre en ligne un nouvel exercice sur mon site, car je pense proposer dorénavant une photo différente chaque mois (pour que certains aient le temps) ; en été j’en proposerai 2 par mois.  Pour ce nouveau sujet il s’agit cette fois-ci de 2 arrosoirs sur de vieilles marches à Séguret.  Je compte réaliser cette aquarelle lors de mon stage du 19 mars prochain à mon atelier ; pour celles et ceux qui seraient intéressé(e)s il reste de la place (me contacter).

A propos de stage, toujours, je vais aussi animer une démonstration d’aquarelle à la boutique Regards de Martigues le matin du 26 mars. stage MartiguesPour ceux qui seraient intéressés (6 places maximum) contactez rapidement la boutique.

Le mois de mars sera assez chargé car , en dehors de ces stages, il y aura aussi l’exposition de mes élèves en fin de mois, et la préparation de la réouverture de l’atelier galerie de Roussillon. Déjà…

Cela fait une vingtaine de jours que le temps printanier ensoleille la Provence, et pourtant il n’est officiellement prévu que le 20 mars.. On est en avance ; Les oiseaux s’éclatent, les fleurs aussi, et malheureusement les pollens viennent contrarier les allergiques toujours un peu plus tôt..   On est tellement en avance que j’ai déjà peint des coquelicots.. Cela ne m’étonnerait pas qu’on en voit bientôt..

Provence des coquelicots (35 x 55 cm)