Une goutte dans le désert

« Le courage de la goutte d’eau c’est qu’elle ose tomber dans le désert« . (Lao Tseu)

Les médias ne parlent que de ça. La canicule.  Nous expliquent, comme à des enfants irresponsables, que l’on doit s’hydrater régulièrement, se mettre au frais, ne pas boire d’alcool ou faire de sport, etc..    Une société infantilisée ;  des responsables arc boutés sur leurs principes de précaution, pour surtout ne pas se faire réprimander  de leur incompétence sur les réseaux sociaux… Une fois de plus un discours culpabilisant sur notre mode de vie et de consommation, notre pollution, un discours moralisateur sur les enfants pas sages que nous sommes devenus..

Bref, ces températures (proches de 40°) sont pourtant très courantes dans plein d’autres pays, et ceci plusieurs mois de l’année, sans que les médias en fassent un foin. Cela devrait être une occasion de réaliser la chance que nous avons de vivre dans ce pays merveilleux qu’est la France, au climat tempéré, que tant de gens nous envient.. Il est parfois affligeant de constater que les périodes glaciales en hiver et les épisodes caniculaires en été occupent la scène des médias, comme si c’était quelque chose d’incroyable..   Enfin, je m’égare..

Un petit mot concernant la journée d’art qu’il y eut à Bonnieux dimanche dernier. Que dire ? Que nous étions 40 participants, qu’il y eut autant de visiteurs que de degrés ressentis sur la place où nous étions (une quarantaine), bref, un long désert à traverser.. Mais c’était sympathique de retrouver des collègues et de discuter du bon vieux temps des peintres dans la rue, qui n’est plus ce qu’il était..

Montrer son art est devenu une goutte d’eau dans le désert, et malgré tout, nous continuons, car ce rôle culturel est important.. Oui, malgré tout, essayer de vivre de son art est une chance, quels que soient les difficultés..

Le prochain exercice proposé sur mon site arrivera ce week-end, un peu en avance ; d’ici là j’aurai peut-être le temps de peindre ma version de la ruelle de Roussillon.

En attendant , pour vous rafraîchir voici quelques fleurs…

Des arums, des lavandes (vous savez, cette fleur violette qui pousse en ce moment..), et enfin des pivoines..

Elles vous attendent à la galerie…  (climatisée !)

Un peu de fraîcheur avant la canicule

Voici l’aquarelle réalisée pendant le stage de Martigues le 11 juin dernier :

La calanque de Port Pin (2)Certains (qui y sont déjà allés) reconnaîtront la calanque de Port Pin, tout près de Cassis.. L’aquarelle permet de supprimer les personnages de la photo mais il doit y avoir quelques baigneurs  , surtout avec la canicule annoncée la semaine prochaine..   Les veinards qui ont une piscine vont en profiter, d’autres resteront au frais avec la clim, c’est peut-être l’occasion de peindre une aquarelle, à l’abri de la fournaise..

Ayez une pensée pour les artistes (et moi même) qui seront présents demain, au soleil, sur le parking de la Maison du livre, à Bonnieux. Ce sera en effet la première journée des 3 prévues cet été dans ce charmant village ; à 15 ou 20 minutes de Roussillon.. Nous espérons des visiteurs, et des ventes, car ce genre de manifestation de peintres dans la rue est de plus en plus rare..

Nous verrons des américains sans doute, même si l’un deux, un certain Obama, s’est promené à Lioux en début de semaine, à a peine 3 km de Roussillon.. Quel dommage ! Son GPS l’ a mal orienté malgré les indications que je lui avais envoyées par sms.. Hé oui, nous échangeons avec Barack par sms…   ….Quoi ?!   Ne soyez pas surpris ; de nos jours, sur internet, beaucoup de gens avalent n’importe quoi, mais le pire c’est qu’ils le partagent…  C’est l’ère du buzz et de la fake news..

Pour en revenir aux choses sérieuses, les commentaires sont donc lisibles sur vos réponses à l’exercice proposé sur la ruelle de Roussillon.. Je répète que mes remarques ne sont qu’un avis, très succinct, (et donc pas approfondi) sur votre réalisation, d’après de petites photos sur l’écran où parfois les couleurs sont très différentes de la réalité ; je prends de mon temps pour le faire, mais je n’en ai pas assez pour en dire plus.  Le plus important est de constater ce qui va et ne va pas dans nos interprétations, et d’essayer de corriger ses défauts au fil des aquarelles..

A ce propos, il reste plein de places au stage que je propose à Roussillon du 6 au 9 août ; n’attendez pas trop pour vous inscrire, il n’y a que 5 places disponibles par demi journée..

Un mot enfin pour vous rappeler ce que j’avais dit sur ce blog le 21 mars dernier, concernant les péripéties et la non vente de l’aquarelle « Instant zen« …Expédiée, perdue, refusée, revenue, finalement exposée à Roussillon  : « Elle a fait tout ce chemin pour rejoindre la personne qui lui tendait les bras  (car il n’y a pas de hasard il n’y a que des rendez-vous) » .. Elle a  donc trouvé acquéreur 3 mois après..

Ce qui vous est destiné trouvera toujours le moyen de vous rejoindre..

Mieux vaut Tarn que jamais

Rares sont les jours disponibles en juin, mais nous avons pu prendre 2 jours (et faire plus de mille km aller-retour) pour aller dans le Tarn, département où je n’étais jamais allé.. Quel plaisir de circuler sur des routes quasi désertes, bordées de verdures, et surtout de visiter de magnifiques villages..

Si je n’ai pas eu le temps de voir Albi, j’ai adoré Cordes sur ciel (village préféré des français 2014), Najac, mais aussi St Antonin Noble Val où j’ai pu rencontrer dans leur atelier S. Cosnier et Claude Nicaud, artistes connus..  La différence flagrante avec les villages vauclusiens tient à la fréquentation, bien moindre, mais les lieux sont tout aussi jolis..    J’ai pris plein de photos qui je pense serviront pour de prochains sujets.. Les rosiers fleuris devant de vieilles portes, de vieilles marches, et plein d’autres beautés cachées que tous les yeux blasés ne voient pas toujours…

J’en profite pour pousser un petit coup de gueule sur le prix des places de parking dans ce genre de village : Payer 3 ou 3,50 € la journée à Cordes, comme à Roussillon, me paraît raisonnable, mais je trouve vraiment scandaleux de faire payer 5 € l’heure aux Baux de Provence par exemple, de même qu’à Gordes, Fontaine de Vaucluse, St Rémy, même le dimanche, (et je ne parle pas du pont du Gard), où les touristes sont vraiment pris pour des vaches à lait..     Mais sans doute que ce racket … pardon,  cet argent sert au fleurissement, l’aménagement  et la propreté de ces villages, oui, sans doute…

Bref, je vous présente aussi ces 2 aquarelles de lavandes que j’ai peintes récemment :

Elles commencent à poindre le bout de leurs couleurs dans les alentours de Roussillon, je sens que je vais consommer plus de violet Winsor et bleu de cobalt dans ma palette ces prochains jours..

Un dernier mot pour vous annoncer la venue de Barack Obama dans ma galerie, car il est venu en vacance en Provence rien que pour voir mes aquarelles en vrai..  Bon…. J’avoue  qu’il m’arrive de rêver et de délirer un peu, mais bon, c’est ce qui fait notre humanité..

A bientôt !

Genêts…encore rien vu…

Le temps des coquelicots s’estompe lentement ; celui des genêts est déjà là, et ce sont de jaunes merveilles que l’on voit au bord des routes qui mènent à Roussillon.. Forcément mes peintures s’en inspirent, et je vous présente deux petits formats :

Prises avec mon portable les couleurs sont un peu pâles, désolé.. J’ai tenté de peindre ces sujets sur du grain satiné (de Sennelier), ce n’est pas mon favori, la réponse des pigments et de l’eau n’est pas la même.. L’aquarelle est une école pour l’adaptation ; on passe son temps à prévoir, anticiper, s’accommoder, bref , faire avec ce qui arrive, (comme dans la vie en fait), et au final on fait ce qu’on peut..

Je reviens d’un petit stage dispensé à Martigues hier ; le thème était sur les calanques, je dois encore peaufiner les petits détails avant de vous  présenter l’aquarelle réalisée.. J’en profite pour saluer l’une des stagiaires, Barbara, fidèle de ce blog.. (« …Rappelles toi Barbara, il pleuvait sans cesse sur…Martigues ce jour là.. »)..   La pluie va faire du bien aux campagnes et aux jardins, pas la peine de se plaindre de ce court rafraîchissement, car les chaleurs vont vite revenir..

Un petit mot sur le magazine l’Art de l’Aquarelle qui fête ses 10 ans (et 40 numéros).. J’ai tendance à l’appeler l’Art de Janine Gallizia, cette talentueuse aquarelliste qui en est directrice artistique, car même si l’édito loue sa discrétion, j’ai toujours l’impression de voir la promo de ses aquarelles, et souvent les mêmes « amis aquarellistes » qui reviennent.. mais sans doute que je me trompe..  Il y a aussi un article consacré aux « 6 artistes ayant le plus influencé l’aquarelle », et , chose étonnante, s’y place Janine Gallizia…

melons Classer les aquarellistes est une chose très subjective ; les goûts ne sont pas forcément les mêmes pour tout le monde..  Il serait intéressant de sonder les aquarellistes français à ce sujet.. A suivre donc..

Un mot sur l’exercice proposé sur mon site, déjà complet sur le nombre de participants ; j’espère avoir le temps de faire ma version d’ici la fin du mois..

En attendant, voici le bleu violet des lavandes :

Borie dans les lavandes Elles commencent à poindre le bout de leur nez, mais il faudra attendre une ou 2 semaines encore..   Gardons les yeux ouverts, nous n’avons encore rien vu…

Refleurir, redécouvrir…

« Tout ce que l’on cherche à redécouvrir fleurit chaque jour au coin de nos vies ». (J. Brel)

Les arrosoirs fleuris (20 x 30 cm)Ces arrosoirs sont ceux que j’ai peint pour un tuto d’aquarelle sur You tube il y a 3 ans environ ; si je les remontre aujourd’hui c’est parce que j’ai retouché le fond en rajoutant des touches de fleurissement jaune, et affiné quelques détails.. Cette aquarelle est désormais disponible à Roussillon.  Jusqu’à présent j’essayais de mettre de côté les aquarelles peintes en démo You tube, certaines ayant des dizaines de milliers de vues elles avaient une valeur particulière, mais bon, je me suis dit que certaines feraient le bonheur de visiteurs, et que l’attachement empêche d’avancer..   N’hésitez pas à me contacter si certaines de ces aquarelles vous intéressent ; Il y en a une quinzaine de disponibles.

Toujours dans le domaine du fleurissement  je prends toujours plaisir à corriger (quand c’est possible) les aquarelles inachevées ou abandonnées par certaines élèves.. Cette fenêtre au rosier (sujet déjà montré sur ce blog il y a quelques semaines) a donc subi quelques retouches.. Je la dédie à Marie-Christine..

Je suis en ce moment sur des paysages aux genêts, mais aussi, évidement , des paysages aux lavandes.. Vous les verrez prochainement.

Sur mon agenda, il est marqué un petit stage à Martigues sur le thème des calanques la semaine prochaine, et le dimanche 23 je serai dans la rue à Bonnieux pour une expo d’artistes en plein air.. J’en reparlerai.

Pensez enfin au stage proposé à Roussillon du 6 au 9 août. Vous y verrez forcément le sujet qui est proposé en exercice en ce moment..

A bientôt donc, dans le fleurissement éternel des pensées …